PUBLICITÉ

Arrivée du Pape François en RDC : Sama Lukonde lance les préparatifs

A quelques mois de la visite du Pape François en RDC, le premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde, a réuni jeudi 31 mars quelques membres du gouvernement, la délégation de la Cenco, le Nonce Apostolique pour la première réunion des préparatifs de cet événement.

A la fin de cette réunion, le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya a indiqué que celle consistait à l’harmonisation des vues sur la mise en place des commissions des secteurs concernés et la préparation des feuilles des routes qui serviront de boussole pour chaque secteur ciblé.

«… Il y a beaucoup de choses qui ont été faites de part et d’autre, que ce soit au niveau de l’église ou du Gouvernement. Et donc, aujourd’hui, on avait convenu de travailler de manière plus étroite pour voir dans quelle mesure on assure l’organisation que mérite la visite du Pape. A la suite de cette rencontre, le premier ministre a écrit à nous tous, membres du gouvernement pour nous informer de la mise en place des commissions », a dit Patrick Muyaya.

Le porte-parole du gouvernement a aussi fait savoir que le premier ministre a chargé les secteurs concernés de préparer les feuilles de route qui serviront de boussole pour chaque secteur ciblé notamment au niveau de la communication, au niveau de la logistique, de l’intendance, au niveau des finances.

« Les commissions vont se mettre en place. Elles présenteront des feuilles de route et donc de manière régulière chaque semaine. Il y aura des réunions de ce genre jusqu’à l’arrivée du Pape, pour nous assurer que les choses soient faites tel qu’elles devraient être faites », a-t-il ajouté.

Pour sa part, Mgr Balestrero, Nonce apostolique, a souligné que la visite qu’effectuera du Pape François du 2 au 5 juillet prochain ne concerne pas seulement les chrétiens catholiques, mais tous les congolais quelle que soit sa croyance et que cela permettra la réconciliation de tous.

Il a aussi révélé que l’église a mis en place des commissions simulaires à ceux qui ont été mises par le gouvernement précisément pour accompagner le travail de la préparation.

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU