PUBLICITÉ

RDC : Le Rwanda ne soutient ni militairement ni politiquement les M23 (Vincent Karega)

Comme annoncé, le diplomate rwandais, Vincent Karega, a été reçu mardi à Kinshasa par le ministre congolais des affaires étrangères. Les deux hôtes ont parlé de la situation sécuritaire qui est sous tension dans les localités de Runyonyi et Tshanzu, au Nord-Kivu, après les assauts ciblés contre les positions FARDC par les combattants M23.

Auprès de Christophe Lutundula, l’ambassadeur du Rwanda en poste à Kinshasa, a réaffirmé l’engagement de Kigali vis-à-vis de récentes allégations de l’armée sur l’appui des forces rwandaises au M23 dans les violants combats du lundi 28 mars 2022. Selon lui, son pays soutient l’accord d’Addis-Abeba.

« Le Rwanda ne soutient ni politiquement ni militairement les M23 », a écrit, Karega, sur son compte Twitter.

Lundi, dans un communiqué parvenu à POLITICO.CD, l’armée congolaise a annoncé l’arrestation de deux militaires du Rwanda Defense Force (RDF). Ces allégations sont niées par Kigali, à travers un communiqué signé par François Habitegeko, gouverneur de la province de l’ouest au Rwanda. « Le Gouvernement rwandais est toujours prêt à coopérer tous les pays de la région pour assurer des relations de bon voisinage et réitére sa volonté de continuer à avoir des très bonnes relations avec la RDC », a-t-on lu dans le communiqué dénonçant les allégations du porte-parole du gouverneur militaire du Nord-Kivu.

Pendant ce temps, dans les zones de combats, l’armée ougandaise (UPDF) est perceptible aux côtés des forces armées congolaises pour faire face aux M23. Mardi, les images publiées sur les réseaux sociaux ont démontré les UPDF capturant les éléments M23.

Ce même mardi, un hélicoptère de la MONUSCO, avec à son bord 8 personnes, a été abattu en pleine mission inoffensive d’évaluation des mouvements des populations causés par les attaques du M23 dans la région, en prévision des actions humanitaires à entreprendre. « Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo et la MONUSCO sont à pied d’oeuvre pour retrouver l’apparell et les potentiels survivants », ont indiqué les FARDC, dans un communiqué.

Serge SINDANI

- Publicité -

EN CONTINU