PUBLICITÉ

Nouvelle incursion du M23: l’Ambassadeur du Rwanda en RDC « va être convoqué » par le Ministre des affaires étrangères

Le Ministre de la Communication et Médias et Porte-parole du Gouvernement, Patrick Muyaya s’est présenté, le lundi 28 mars, sur le plateau de TV5MONDE comme invité du Journal d’Afrique pour répondre aux questions d’actualités en République Démocratique du Congo.

Répondant sur la nouvelle incursion du M23 à Chanzu et Runyonyi dans la province du Nord-Kivu, le Porte-parole du Gouvernement a indiqué que le Gouvernement de la République a condamné cette incursion et, en même temps, dénoncé l’hypocrisie du Rwanda.

«Je crois qu’il faut condamner cette unième incursion parce que ce n’est pas la première fois. L’année passée, il y a eu des attaques de ce genre. L’armée qui suit et qui documente les éléments sur terrain nous a versé les documents. Nous condamnons cette attitude. Nous pensons qu’il est temps de mettre fin à cette hypocrisie ou à cette forme de complicité qui existerait entre le M23 et le gouvernement Rwandais. Parce que nous voulons regarder le Rwanda comme un partenaire», a déclaré Patrick Muyaya.

Pour ce faire, il a affirmé que le Vice-premier Ministre, Ministre des Affaires Étrangères, Christophe Lutundula invitera l’Ambassadeur du Rwanda en RDC, Vicent Karega pour fournir des explications sur la présence des militaires rwandais aux côtés des rebelles du M23 qui ont attaqué des positions des FARDC à Chanzu et Runyonyi dans le territoire de Rutshuru au Nord-Kivu.

«Dès demain (mardi 29 mars), par rapport aux affirmations que l’armée a faites, mon collègue des Affaires Étrangères invitera l’Ambassadeur du Rwanda accrédité en RDC pour qu’il vienne donner des explications sur cette affaire et voir dans quelle mesure on peut durablement régler ce problème avec M23, ce groupe résidu qui continue à semer la terreur et la désolation dans cette partie du pays», a-t-il fait savoir.

Par ailleurs, il a rappelé que la République Démocratique du Congo a adhéré à la Communauté des États de l’Afrique de l’Est dans les soucis de construire les relations de paix pour consolider l’économie entre les Etats afin que la région de Grands Lacs soit celle qui permettra le décollage et le développement de toute l’Afrique.

Il y a lieu de rappeler que les Forces Armées de la République Démocratique du Congo ont communiqué au sujet des attaques simultanées contre ses positions dans la nuit du 27 au 28 mars 2022, dans le territoire de Rutsuru, au Nord-Kivu.

À travers un communiqué envoyé à POLITICO.CD, l’armée congolaise indique que le mouvement du 23 mars (M23) soutenu par les Forces de Défense du Rwanda (RDF) a mené des incursions et attaqué ses positions de Tchanzu et Runyonyi dans le territoire de Rutsuru.

Ces affrontements ont causé un déplacement massif de la population des villages de Mukinga, Rubona et Tcheya vers Rutchuru alors que les habitants de la cité de Bunagana, localité située à la frontière entre la RDC et l’Ouganda, ont pris la direction de l’Ouganda, apprend POLITICO.CD

Christian Okende

- Publicité -

EN CONTINU