PUBLICITÉ

RDC : Brain Nelson loue l’engagement de Tshisekedi à combattre la corruption dans le secteur minier

Le sous-secrétaire au Département du Trésor Brain Nelson a visité Kinshasa du 16 au 18 mars pour discuter de domaines de coopération élargis avec le président Tshisekedi et de hauts responsables du gouvernement, conformément à l’engagement de l’administration Biden de lutter contre la corruption et le financement illicite et discuter de la manière dont une gestion saine des finances publiques peut améliorer la stabilité économique et la croissance en République démocratique du Congo.

Au cours d’entretiens qu’il a eu, notamment avec le président de la République, le premier-ministre, le ministre de la justice, le ministre des finances, le gouverneur de la Banque centrale et le directeur de cabinet, le sous-secrétaire Nelson a loué l’engagement du président Tshisekedi et du gouvernement congolais à combattre la corruption, particulièrement dans le secteur minier, et a souligné le besoin de réformes en matière de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

« Les États-Unis appuient les réformes continues dans le secteur crucial des minerais, ce qui a été concrètement démontré par la désignation d’Alain Goetz par le Département du Trésor le 17 mars, pour garantir que les redevances minières dues à la RDC ne soient pas détournées par des auteurs d’actes de corruption, afin que les activités minières puissent servir de moteur de croissance économique pour tous les Congolais », explique l’ambassade des États-Unis, dans un communiqué transmis à POLITICO.CD

Cette visite, renseigne le même communiqué publié ce lundi 21 mars 2022, fait suite aux échanges entre le Président Biden et le Président Tshisekedi qui ont eu lieu à Rome pendant le G-20 et à Glasgow au cours de la COP26 et aux visites de haut niveau du Conseil national de Sécurité de la Maison Blanche, du Département du Travail et du Département d’État pour approfondir le Partenariat privilégié pour la paix, la prospérité et la préservation de l’environnement conclu par les États-Unis et la RDC.

« La visite du sous-secrétaire Nelson reflète l’engagement des États-Unis à travailler en partenariat avec la RDC pour lutter contre la corruption, promouvoir les droits humains et créer un secteur financier dynamique et transparent qui attire les investissements financiers. Les États-Unis apprécient les déclarations du président Tshisekedi contre la corruption et nous encourageons vivement la RDC à poursuivre ses efforts anti-corruption », a-t-on lu dans le communiqué.

À l’en croire, le sous-secrétaire Nelson a appris des autorités congolaises, et il est d’accord avec cela, que lutter contre la corruption est vital pour permettre à la RDC de réaliser ses immenses potentialités.

Au sujet du lien entre la corruption et le financement du terrorisme, les États-Unis surveillent la capacité de Daesh de lever, conserver et transférer des fonds en et à partir de la RDC et de la région. « Nous voulons travailler étroitement avec le gouvernement de la RDC pour combattre Daesh-RDC et faire de la RDC un environnement hostile pour Daesh. Cet effort comprend le traçage et la perturbation efficace de leurs finances », indique l’ambassade des USA.

Il faut noter que le Département du Trésor dirige l’initiative prioritaire de l’administration Biden visant à lutter contre la corruption au pays et à l’étranger.

Serge SINDANI

- Publicité -

EN CONTINU