PUBLICITÉ

RDC : Province « en danger », 15 jours accordés aux députés nationaux et sénateurs de l’Ituri pour rentrer dans leur circonscription

Le bureau de coordination de la société civile de la province de l’Ituri accorde un délai de 15 jours aux élus de cette province, notamment des députés nationaux et sénateurs pour regagner leur province.

Dans sa déclaration rendue publique le vendredi 18 mars 2022, dont une copie est parvenue à POLITICO.CD cette structure citoyenne qualifie la province étant en danger suite à la dégradation de la situation sécuritaire et aux tueries orchestrées par des groupes armés actifs dans cette province.

« Cette situation préoccupe à haut niveau la société civile, forces vives de l’Ituri et demande aux honorables députés nationaux et sénateurs de l’Ituri de regagner la province dans un délai de 15 jours à dater d’aujourd’hui car la province est en danger », déclare Dieu-donné Lossa son coordonnateur.

Toujours dans sa déclaration de ce vendredi, ce bureau de coordination des forces vives ituriennes a livré le bilan 75 personnes tuées par des groupes armés actifs en ituri en l’espace de 10 jours seulement, soit du 08 Mars au 16 Mars dernier.

Depuis le début de ce mois de Mars, plusieurs civils ont été tués par des miliciens de CODECO, FPIC et les rebelles ougandais de l’ADF dans les territoires de Djugu, Mahagi et Irumu. Des nombreux dégâts matériels importants ont toujours été signalés pendant leurs différentes incursions.

Gloire Mumbesa depuis Bunia

- Publicité -

EN CONTINU