PUBLICITÉ

RDC : Félix Tshisekedi charge le Gouvernement à s’investir pour la relance du transport fluvial

Le Gouvernement doit s’investir pour relancer le transport fluvial, a rappelé le Président de la République Félix Tshisekedi, vendredi 18 mars lors de la quarante-cinquième réunion du Conseil des Ministres tenue à la Cité de l’OUA. Il a souligné aux membres du Gouvernement que, le transport fluvial présente le double avantage d’être le moins cher en termes de coût à la tonne-kilomètre transportée par rapport à d’autres modes des transports, et l’investissement moins coûteux. 

Pour ce faire, Félix Tshisekedi a chargé le Ministre des Transports, Voies de Communication et de Désenclavement, Chérubin Okende Seya en collaboration avec son collègue des Finances, Nicolas Kazadi, à présenter au Conseil des Ministres, endéans un mois, un Plan de relance y relatif. 
 
Il sied de noter que ce plan de la relance du transport sur le fleuve Congo devrait être axé notamment sur « les unités flottantes à réhabiliter composant le parc existant, mais aussi en profiter pour revaloriser l’industrie locale entre autres les chantiers navals de la SCTP et de CHANIMETAL pour la construction des nouvelles unités selon les normes en la matière de manière à desservir à la fois le fleuve et ses affluents ». 

Il y a aussi « la fiabilisation et la sécurisation des voies, notamment par les travaux réguliers de balisage et de dragage, qui passent par la redynamisation de la Régie des Voies Fluviales ; Le contrôle technique régulier et le respect des normes de toutes les unités flottantes en vue d’endiguer durablement les naufrages et incidents divers qui endeuillent fréquemment le pays ».

Les ports fluviaux à réhabiliter et qui doivent être dotés d’un minimum d’équipements de manutention. 

La suppression des tracasseries aux ports d’accostage et le long de la voie d’eau qui induisent une hausse des prix des produits au consommateur final. 

Adrien AMBANENGO

- Publicité -

EN CONTINU