PUBLICITÉ

RDC/Élections 2023 : l’Assemblée nationale met sa priorité dans les réformes électorales

Au lendemain de l’ouverture de la session ordinaire de Mars, la conférence des présidents de l’Assemblée nationale s’est tenue autour du speaker Mboso N’kodia pour échanger sur les matières qui vont faire débat en plénière conformément à l’article 60 du règlement intérieur de la Chambre Basse du Parlement.

Il ressort de cet échange, l’urgence d’examiner en priorité certaines lois entre autres les réformes électorales.

À cet effet, pour doter la CENI d’un outil de travail qui va l’amener à organiser les élections libres, crédibles, transparentes et inclusives, l’Assemblée plénière va ratifier en priorité certaines mesures prises par le Gouvernement dans le domaine de la loi en application de la loi d’habilitation, indique la conférence des présidents.

Dans une déclaration lue ce vendredi 18 mars par le Rapporteur de la Chambre Basse du Parlement, Lembi Libula, la conférence des présidents de l’Assemblée nationale a jugé opportun la modification de règlement intérieur pour plus de précisions dans certaines dispositions et cela, selon lui, vise spécialement les organes qui composent l’Assemblée nationale et aussi le régime disciplinaire.

À la fin de cet échange, elle a décidé qu’un contrôle « sévère » devrait se faire pour décourager l’absentéisme à l’hémicycle et application « strict » du règlement intérieur et enfin l’examen du projet de calendrier des travaux de la session de Mars 2022.

À en croire le Rapporteur de l’Assemblée nationale, il s’agit bel et bien, dans ce calendrier, des matières qui vont faire l’objet des débats en plénière durant la présente session de Mars. Il a fait savoir par ailleurs que ce projet de calendrier des travaux a été adopté par la conférence des présidents moyennant amendement.

Il sied de noter que la Conférence des présidents a appelé les représentants du peuple à une attitude responsable durant la session ordinaire de Mars.

Christian Okende

- Publicité -

EN CONTINU