PUBLICITÉ

Ituri : Cinq personnes tuées et plus de 250 vaches emportées par la milice FPIC à Irumu

Des hommes armés identifiés à la milice de Force Patriotique et Intégrationniste du Congo, FPIC en sigle ont tué cinq personnes ce mardi matin 15 mars 2022 dans leur incursion survenue au village Murubya du groupement Sota-Badiya dans la chefferie de Bahema d’Irumu, en territoire d’Irumu.

Le chef de cette chefferie qui rapporte la nouvelle à POLITICO.CD parle de deux jeunes filles, deux garçons et une femme parmi les victimes qui ont été tuées les unes par arme à feu et les autres par machettes.

Plus de 250 vaches ont été emportées par ces miliciens et une dizaine de maisons ont été également incendiées par ces hommes armés qui se sont retirés après leur forfait.

« C’était vers 6h du matin lorsque ces miliciens de FPIC sont arrivés. Ils ont commencé à tirer les coups de balles où ils ont tué les civils et emporté les vaches. Nous avons le bilan de cinq personnes, une femme, deux filles et deux garçons. Ils ont emporté 250 vaches. Les victimes ont été tuées par arme et par machette. Une dizaine des maisons aussi ont été incendiées », précise David Bahinduka chef de chefferie.

Un mouvement de déplacés a été constaté déjà pendant la matinée de ce mardi. Craignant pour leur sécurité, les habitants de ce village se sont déplacés vers le centre de Sota, situé à quelques kilomètres de ce village attaqué.

Le chef de la dite chefferie plaide pour le renforcement des dispositifs sécuritaires dans la région pour protéger la population civile.

Ce groupe armé à connotation tribale, est né en 2019 dans le groupement Chini ya Kilima situé à plus de 40 Km au sud de la ville de Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri. Il est parmi les groupes armés les plus actifs et les plus meurtriers dans le territoire d’Irumu.

Gloire Mumbesa depuis Bunia

- Publicité -

EN CONTINU