PUBLICITÉ

RDC : « 380 mille USD dépensés chaque mois pour le carburant des députés de l’union sacrée » (Ados Ndombasi)

Les députés nationaux ainsi que les sénateurs de la République Démocratique du Congo reprennent le chemin de l’hémicycle du Palais du Peuple ce mardi 15 mars. C’est la rentrée parlementaire.

À quelques heures de la reprise des activités parlementaires qui s’annonce déjà très mouvementée notamment suite aux nombreux sujets qui seront traités entre autres les reformes de la loi électorale, la situation sécuritaire avec l’évaluation de l’état de siège instauré au Nord-Kivu et à l’Ituri, la révision constitutionnelle pour ne citer que cela, le député nation de l’ECiDé, un parti de l’opposition, Ados Ndombasi dénonce des actes de corruption à l’assemblée nationale qui, dit-il, « est devenue temple de corruption plutôt que de la démocratie ».

À travers une vidéo d’une minute envoyée à POLITICO.CD, ce député membre du parti cher à l’opposant Martin Fayulu, affirme que près de 380.000 dollars américains sont distribués « gratuitement » chaque mois aux députés nationaux membres de l’Union sacrée de la nation, plateforme du président Tshisekedi en raison de 1000 dollars américains par députés.

Selon Ados Ndombasi, cet argent est distribué mensuellement aux membres de l’union sacrée pour leur carburant.

« Je viens encore une fois de plus dénoncer ce qui se passe au niveau de l’assemblée nationale qui devrait être le temple de la démocratie mais qui est devenue le temple de la corruption », dit Ados Ndombasi.

« Après cette affaire des Jeeps Palissades que nous, députés nationaux de l’Ecidé et de Lamuka avons refusé avec force parce que c’était un acte de corruption, aujourd’hui les députés de l’union sacrée reçoivent 1000 dollars comme prime de carburant donc plus de 380.000 $ sont distribués gratuitement chaque mois aux députés nationaux appartenant à l’union sacrée », indique cet élu.

Ainsi pour lui, il est intolérable que le temple de la démocratie soit transformé au siège de la corruption.

A noter que la rentrée parlementaire est confirmée pour ce mardi 15 mars à 11h30′ avec un seul point à l’ordre du jour « la cérémonie d’ouverture solennelle de la session ordinaire Mars 2022 ».

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU