PUBLICITÉ

Kongo-Central : 6 détenus meurent suite aux mauvaises conditions d’hébergement à la prison centrale de Matadi

Six personnes meurent à la prison centrale de Matadi dans la province du Kongo-Central en l’espace d’une semaine. Selon les sources qui livrent cette information ce dimanche 13 mars 2022 et qui ont requis l’anonymat, les mauvaises conditions d’hébergement sont à l’origine de ces décès.

Les mêmes sources ajoutent que ce bilan pourrait être revu à la hausse vu qu’une dizaine d’autres détenus sont en état de santé précaire.

Pour la directrice adjointe de la prison centrale de Matadi, Apollonia Longo, il n’y a que trois détenus souffrants de la tuberculose qui sont morts.

De nombreuses sources fréquentant la prison centrale de Matadi affirment que ces 6 pensionnaires décédés avaient les os sur la peau.

À en croire ces mêmes sources, cette situation fait suite aux mauvaises conditions d’hébergement mais aussi à l’insuffisance alimentaire puisque les détenus n’ont droit qu’à un seul repas la journée dans ce centre pénitentiaire.

La directrice adjointe de la prison centrale de Matadi souligne qu’il ne s’agit que de trois décès. D’après elle, ces trois prisonniers décédés figurent parmi ceux souffrant de la tuberculose et dont le dépistage a été tardif. Ces malades une fois dépistés, selon elle, négligeaient le traitement.

Par ailleurs, elle reconnaît que l’insuffisance alimentaire fait aussi partie des causes de ce décès. La subvention de 29 millions de francs que le gouvernement congolais leur octroie chaque trimestre ne suffisent pas, d’après elle, pour offrir deux repas la journée à plus de 700 pensionnaires que comptent cette prison de Matadi.

Il y a aussi, apprend-t-on, la prise en charge médicale des détenus, les frais de fonctionnement de la prison et les créances des fournisseurs hérités de l’ancienne direction de ce centre pénitentiaire.

Christian Malele

- Publicité -

EN CONTINU