PUBLICITÉ

Ituri : Dix personnes tuées par les ADF en deux jours à Walese-vonkutu (Société civile)

Des hommes armés identifiés aux rebelles ougandais de l’ADF ont tué, en l’espace de deux jours, dix personnes dans la chefferie de Walese-vonkutu, en territoire d’Irumu.

Le coordonnateur de l’ONG de défense de droits de l’homme,
Convention pour le Respect des Droits de l’Homme, CRDH en sigle qui livre la nouvelle à POLITICO.CD, indique que ces hommes armés ont tué d’abord la nuit de mercredi 09 mars dernier, cinq civils au village Kasoko avant de récidiver la nuit de jeudi à vendredi 11 mars dans le village Kisanga-Samboko où ils ont abattu encore cinq autres civils.

Christophe Munyanderu précise que pendant l’attaque du village Kasoko, ces rebelles ougandais de l’ADF ont aussi brûlé près d’une dizaine de motos et 16 maisons d’habitation.

« Dans ces quarante-huit heures, c’est dix personnes qui ont été tuées. Dans le Kasoko ils ont tué cinq personnes et là à Kisanga voilà maintenant qu’ils ont encore tué cinq personnes. Au niveau de Kasoko, ils ont incendié 8 motos et brûlé aussi 16 maisons d’habitation », déclare le coordonnateur de l’ONG CRDH. Une information qui n’est pas encore confirmée par des sources officielles de l’armée.

Cette structure de défense des droits de l’homme dénonce la non prise en considération par les autorités militaires, des alertes sécuritaires fournies par la population civile vivant dans la région.

Elle plaide cependant pour le renforcement d’effectifs militaires avec des moyens logistiques conséquents dans la zone afin d’intervenir en urgence en cas de menace d’attaque des rebelles.

La chefferie de Walese-vonkutu est toujours la cible des rebelles ADF qui signent des attaques meurtrières dans plusieurs de ses entités. Des dégâts matériels énormes sont aussi enregistrés malgré l’état de siège mis en place par le président de la République depuis le 06 mai de l’année passée.

Gloire Mumbesa depuis Bunia

- Publicité -

EN CONTINU