PUBLICITÉ

8 mars : Sama Lukonde invite les hommes et les femmes à progresser vers l’égalité des chances

Au cours d’une cérémonie organisée en marge de la célébration de la journée internationale de la femme, le premier ministre, Sama Lukonde Kyenge a communié avec les femmes membres de son cabinet, celles du Secrétariat général à la primature et celles de tous les services rattachés à la Primature, ce jeudi 10 mars 2022 aux jardins des Premiers Ministres.

Dès l’entame de son discours , Sama Lukonde a rendu hommage aux femmes qui militent pour la reconnaissance de leur place « essentielle et incontournable »dans la société congolaise et celles qui ont porté haut le combat de la femme et de la fille notamment la première dame, Denise Nyakeru.

« Je suis heureux de recevoir toutes ces dames en cette après-midi dans les jardins des Premiers Ministres pour cette cérémonie d’une grande importance. La célébration de la journée de la femme en date du 08 mars, date que les femmes du monde entier ont choisi pour illustrer leur combat. Vous les femmes qui menez chaque jour ce noble combat pour la reconnaissance de votre place essentielle et incontournable dans la société congolaise. Vous qui, chaque jour, œuvrez pour le changement de la société, vous qui, en l’espace d’une génération, permettez d’infléchir les comportements de la société en arrachant, par votre dur labeur les premières réformes en faveur des femmes et des filles. Je voudrais ici, vous rendre hommage, rendre hommage à toutes les femmes qui ont mené le combat de la femme et de la fille », a déclaré le Chef du gouvernement.

Le premier ministre a aussi rendu hommage aux femmes de son équipe gouvernementale qui dit-il « travaillent sans relâche pour exécuter la vision du Chef de l’Etat au travers du programme du gouvernement ».

Par ailleurs, le Premier Ministre a saisi l’occasion pour sensibiliser les femmes pour le bien fondé de cette journée. Pour lui, cette journée internationale des « droits des femmes », est une journée de combat, d’engagement contre toutes les inégalités, contre tout le déterminisme, contre toute forme de sexisme, parceque les droits des femmes sont au service du développement de la société toute entière et parce que les droits des femmes révèlent l’état d’un pays, de sa maturité démocratique ainsi que de sa modernisation.

Dans cette optique, Il a invité les hommes et les femmes à continuer à progresser vers l’égalité des chances, le respect des droits acquis et la conquête des nouvelles perspectives d’avenir pour les femmes et les filles.

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU