PUBLICITÉ

RDC : Peine capitale requise contre lui, Ferdinand Kambere se dit victime d’une « cabale politique »

Dans une audience de lundi 7 mars, consacrée aux plaidoiries et au cours de laquelle le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa-Gombe a donné la parole, après le réquisitoire du ministère public, à Ferdinand Kambere, Secrétaire Permanent Adjoint du PPRD, poursuivi pour «coups et blessures volontaires» sur Ardent Kabambi et jugé pour « tentative de meurtre ».

Ce dignitaire de l’ancien régime et haut cadre du PPRD, parti cher à Joseph Kabila, dit, contre toute attente, être victime d’une «cabale politique» montée par le pouvoir et Ardent Kabambi et bien d’autres comme cela a été démontré, estime-t-il, par ses avocats.

« Je suis appelé par le réquisitoire du ministère public à être condamné à la peine capitale pour des faits que le professeur Nyabirungu (principal témoin) a qualifié de benin, de querelles de cabaret et des faits que moi-même je n’ai jamais reconnus. Je suis victime d’une cabale politique », a laissé entendre Ferdinand Kambere.

Et de renchérir : « ce procès m’a permis de comprendre que ce mouvement qui s’appelle révolutionnaire et qui cherchait ma tête, est passé par le canal du professeur Nyabirungu pour m’atteindre finalement. Parce qu’il vante ce poste comme étant juteux. Aujourd’hui, il n’est pas surprenant que ce poste soit déjà sollicité comme je suis en détention ».

Ferdinand Kambere se dit confiant que malgré le fait qu’ils soient passés par le parquet tout en espérant que le parquet pourra les aider. Or, dit-il, ils ne vont pas suivre le parquet malheureusement pour eux.

«Le parquet me poursuit pour tentative de meurtre et l’incrimination du parquet c’est la combinaison des articles 4, 43 et 44, mais j’ai vu le ministère public balbutier et incapable de démontrer les éléments constitutifs de la tentative de meurtre», a-t-il expliqué.

Ce Secrétaire Permanent Adjoint du PPRD insiste sur le fait qu’il n’est pas poursuivi pour meurtre, mais plutôt pour tentative de meurtre. Il argumente, de ce fait, que lorsqu’on est poursuivi pour tentative de meurtre ce ne sont pas les éléments constitutifs du meurtre qu’il faut analyser parce que, précise-t-il, ici personne n’est mort.

D’où, il rejette tout en bloc des accusations portées contre lui et sa plainte contre Ardent Kabambi a été classée sans suite.

Ferdinand Kambere a été placé sous mandat d’arrêt provisoire à la prison centrale de Makala le 21 décembre 2021 suite à une plainte déposée par Ardent Kabambi, un jeune cadre du PPRD, membre du mouvement du révolutionnaire, pour coups et blessures volontaires.

En effet, dans une vidéo qui avait circulé sur la toile, Ardent Kabambi dit avoir été blessé par Ferdinand Kambere, SPA du parti de Joseph Kabila. « Il a pris une bouteille et il m’a frappé », avait-il alerté.

Ardent Kabambi fait partie des jeunes du PPRD, qui s’opposent au Comité dirigé par Emmanuel Shadary et dont Ferdinand Kambere fait partie.

Il convient de noter que le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa-Gombe a pris l’affaire en délibéré et a promis de rendre son verdict dans le délai de la loi, soit dans 10 jours et cela est tombé le 17 Mars prochain.

Christian Okende

- Publicité -

EN CONTINU