PUBLICITÉ

RDC : Les régies financières ont mobilisé 855,3 milliards CDF des recettes en février

La République démocratique du Congo (RDC) a réalisé une performance de 95% des prévisions budgétaires mensuelles, soit une mobilisation des recettes de 855,3 milliards de Francs Congolais (CDF) pour le mois de février 2022.

Ce résultat ressort de la quarante-troisième réunion du Conseil des Ministres du Gouvernement de la
République, qui s’est tenue vendredi 04 mars 2022.

D’après le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya, le Ministre des Finances, Nicolas Kazadi complété par le Ministre d’Etat, Ministre du Budget, aimé Boji a informé le Conseil que ces recettes ont été mobilisées par les trois régies financières, elles se répartissent comme suit :

  • 103% des assignations réalisés par la Direction Générale des Impôts (DGI) ;
  • 73% des assignations réalisés par la Direction Générale des Douanes et Accises (DGDA) ;
  • 121% des assignations réalisées par la Direction Générale des Recettes Administratives, judiciaires, domaniales et participations (DGRAD).

En cumul annuel à fin février 2022, les recettes totales mobilisées ont été de 1.878,8 milliards de CDF contre les prévisions de 1.825,9 milliards de CDF, soit 103% des assignations budgétaires.

Pour améliorer davantage le niveau des recettes et consolider la performance, Nicolas Kazadi a indiqué que des nouvelles stratégies en matière de contentieux et des contrôles fiscaux sont en pleine implémentation.

Par ailleurs, il a informé le Conseil du déroulement satisfaisant d’une mission du Fonds Monétaire International (FMI) au titre de l’article IV dont le but est de préparer la deuxième revue du Programme conclu avec cette institution de Bretton Woods.

« Saluant une augmentation significative des allocations des différents bailleurs en faveur de notre pays, grâce à la volonté de réformes et les actions de mobilisation des partenaires sous l’impulsion du Chef de l’Etat, le Ministre des Finances a présenté le Plan d’actions d’urgence visant l’amélioration de la qualité des portefeuilles des projets et programmes à financement extérieur », a souligné le porte-parole du gouvernement.

Dominique Malala

- Publicité -

EN CONTINU