PUBLICITÉ

RDC : Félix Tshisekedi instruit Daniel Aselo de supprimer « d’urgence » des barrières illégales dans certains axes routiers du pays

Lors de la 43ème réunion du Gouvernement, Félix Tshisekedi s’est montré déterminé à faire cesser l’érection des barrières illégales dans plusieurs coins du pays. Face à la persistance des barrières illégales dans certains axes routiers en provinces, auxquelles se juxtapose la perception des taxes tout aussi illégales, le porte-parole du Gouvernement a souligné que le Président de la République a rappelé l’urgence de les supprimer conformément aux recommandations pertinentes y relatives formulées lors de la 8ème session de la conférence des gouverneurs qui s’est clôturée en décembre 2021 à Kinshasa.

Le porte-parole du gouvernement a fait savoir que le Chef de l’Etat a instruit le vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur, décentralisation et sécurité d’organiser sans tarder des missions d’itinérance à travers le territoire national pour identifier les différentes zones où les barrières sont érigées et les taxes illégalement perçues avant d’ajouter que les mêmes missions d’itinérance devront être multipliées et systématisées au niveau de chacune de nos provinces pour s’assurer que les pratiques de ce genre ne se répètent plus.

Il a fait remarquer que le Président de la République a engagé la responsabilité non négociable des gouverneurs des provinces à veiller à la mise en œuvre de cette recommandation.

Quant à la 2ème revue du programme avec le Fonds monétaire international (FMI), le Chef de l’Etat, a dit Patrick Muyaya, a rappelé au gouvernement la nécessité de satisfaire à la 2ème revue du programme conclu avec le FMI prévue au mois d’avril prochain. Le satisfecit permettra le décaissement au mois de juin d’un deuxième droit des tirages spéciaux qui constituera pour le gouvernement de la RDC un financement additionnel en faveur de la mise en œuvre optimale du plan de développement local des 145 territoires.

Le Premier ministre ainsi que le ministre des Finances ont été invités à ne ménager aucun effort pour accélérer, au travers les agences d’exécutions, la réalisation des travaux pour maximiser le taux d’absorption des ressources de la première tranche de «DTS» de 3 millions de dollars américains, a relevé le porte-parole du gouvernement.

Stéphie MUKINZI M & ACP

- Publicité -

EN CONTINU