PUBLICITÉ

Ituri: 3 positions ADF bombardées sont passées sous contrôle des armées régulières FARDC-UPDF

Les Forces Armées de la RDC (FARDC) en opération militaire conjointe avec l’armée ougandaise (UPDF) dans l’Est de la RDC, ont engagé, depuis le début de la semaine, une deuxième phase des offensives contre les groupes armés réfractaires notamment les étrangers ADF qui se sont retranchés dans le Sud du territoire d’Irumu, en province de l’Ituri, déchirée depuis 2017 par une série des violences armées.

Mardi Ier mars, trois positions ADF ont été bombardées et sont passées sous contrôle des armées régulières FARDC-UPDF. Il s’agit, selon Séraphine Kilubu Kutuna Vice-Ministre de la Défense Nationale et Anciens Combattants, des localités de Mapipa, Ababi et Katanga, situées dans le Sud d’Irumu.

« Les forces mutualisées ont successivement bombardé les positions des
ADF dans les localités de Mapipa, Ababi et Katanga, lesquelles sont passées sous contrôle de notre Armée », a rapporté le compte-rendu du conseil des Ministres.

Selon le gouvernement, l’alerte maximale des Unités armées reste maintenue dans tous les secteurs opérationnels. La vice-ministre de la Défense Nationale, a insisté que les opérations de traque se poursuivent sur tous les axes contre l’activisme des groupes armés.

« La détermination du Gouvernement reste ferme pour mobiliser davantage des moyens au profit de nos forces de sécurité dans l’objectif bien compris de ramener la paix dans cette partie de la République Démocratique du Congo », a-t-on appris de cette réunion des Ministres.

Il sied de noter que les forces armées FARDC-UPDF sont en opération militaire depuis la fin de l’an 2021. Des vastes offensives militaires visant l’éradication des djihadistes ADF sont, ces derniers jours, en cours dans la province de l’Ituri, notamment en Irumu. Et ce, après des succès enregistrés contre ces mêmes rebelles dans la région de Beni, où ils sont auteurs des atrocités contre les civils.

Serge SINDANI

- Publicité -

EN CONTINU