PUBLICITÉ

Sud-Kivu : Le Ministre des PME sensibilise le secteur privé pour une « pratique efficiente » de la sous-traitance

L’Autorité de Régulation de la Sous-traitance dans le secteur Privé (ARSP) et l’Agence Nationale de Développement de l’Entrepreneuriat au Congo (ANADEC) ont organisé, le 1er mars, une importante journée d’information et d’échanges autour de «leadership et l’entrepreneuriat, ainsi que la loi sur la sous-traitance dans le secteur privé» à l’intention des PMEA de la ville de Bukavu dans la province du Sud-Kivu.

Organisée sous le haut patronage du Ministre des PME, Eustache Muhanzi Mubembe, cette activité constitue la 5ème étape d’un long marathon qui a pour objectif de vulgariser les textes des lois et de sensibiliser tous les acteurs concernés, en vue d’assurer une pratique efficiente de la sous-traitance.

Dans son élan, le Ministre des PME, Eustache Muhanzi Mubembe a laissé entendre qu’il ne ménagera aucun effort pour faire respecter la loi, et qu’avec l’accompagnement de toutes les structures spécialisées sous tutelle de son Ministère notamment l’ANADEC, FOGEC, PADMPME, APROCM ainsi que l’ARSP qui, d’après lui, joue un rôle clé de sentinelle.

Il a indiqué, en même temps, que tout sera mis en œuvre pour assurer l’effectivité des règles applicables à la loi sur la sous-traitance et le strict respect de celle-ci par les parties prenantes pour matérialiser la vision du Chef de l’État, Félix Tshisekedi.

Pour sa part, le DGA de l’ANADEC a rappelé les différentes mesures d’encadrement, de formation et de renforcement des capacités, proposées par son Agence afin d’aider les PME à faire face aux difficultés qu’elles rencontrent dans l’exercice de leurs activités.

Par ricochet, il a annoncé le déploiement des incubateurs à travers le pays pour donner une valeur ajoutée aux entreprises.

De son côté, le DG de l’ARSP a présenté les avantages de la loi sur la sous-traitance, tout en mettant un accent sur la préférence des entreprises à capitaux majoritairement congolais, en vue de favoriser l’émergence d’une classe moyenne à très court terme en RDC et la création des millionnaires de demain.

Pour ce faire, il a insisté sur un rôle d’accompagner le gouvernement dans le recadrage des entreprises donneuses d’ordre qui ne respectent pas les règles fondamentales de la sous-traitance.

Christian Okende

- Publicité -

EN CONTINU