PUBLICITÉ

RDC : Nicolas Kazadi accusé de « bloquer » les fonds des funérailles du Président du tribunal de commerce de Mbuji-Mayi

Alors que le Ministre du budget, depuis le 14 janvier 2022 – 4 jours après le décès du Président du Tribunal de commerce de Mbuji-Mayi – avait saisi son homologue des finances pour le décaissement, « en procédure d’urgence », de 20 millions FC – Équivalent de 10 mille USD – pour les funérailles du Magistrat Sengha Katako Édouard, plus d’un mois après ce fonds n’est toujours pas décaissé.

À en croire la famille éplorée, le ministère des finances dit avoir « perdu » la correspondance du ministre du budget demandant le décaissement de ce fonds. Une « machination » que dénonce la famille Sengha.

« Le Président du conseil supérieur de la magistrature avait écrit au ministre du budget pour que les fonds des funérailles soient décaissés afin que notre père puisse être enterré malheureusement jusqu’à ce jour nous n’avons pas reçu de suite. Le ministre du budget avait écrit depuis le 18 janvier à son collègue des finances pour que finalement en procédure d’urgence qu’il ordonne le paiement malheureusement nous venions de recevoir l’information selon laquelle la lettre est perdue au ministère des finances. Nous nous posons beaucoup de questions est-ce que c’est lié à Gloria Senga parce que parfois ses positions politiques ne rencontrent pas celles du régime ? Est-ce un règlement des comptes ? Ou bien l’État ne veut pas honorer celui qui a passe plus de 30 ans de sa vie à servir le pays ? Il est mort en fonction », s’interroge l’un des enfants du Magistrat Sengha.

Dénonçant ce retard, la famille insiste que c’est un « droit » pour un magistrat d’être enterré par l’État congolais.

« Nous dénonçons ce comportement. Le ministre des finances bloque ce décaissement pourtant c’est un droit pour un magistrat d’être enterré par l’État congolais. l’État qu’il a servi. Pourquoi ça bloque ? Est-ce qu’ils pensent à sa famille ? Aux peines qu’endurent la famille actuellement ? », s’interroge la famille.

Stéphie MUKINZI M

- Publicité -

EN CONTINU