PUBLICITÉ

Ituri : La société civile ne doit pas s’interférer dans les affaires de l’armée (Gouverneur militaire)

Le gouverneur de la province de l’Ituri, le Lieutenant-Général Luboya N’kashama Johnny invite la société civile de cette province au respect de l’armée et à ne pas s’interférer dans les affaires qui concernent l’armée. C’était au cours d’un point de presse tenu ce mardi 1 er mars 2022 au gouvernorat de la province, après son retour de Kinshasa où il a passé dix jours sur invitation du président de la République.

« La société civile, elle fait son travail et on va la laisser faire son travail, mais il y a deux choses que la société civile doit faire. Respecter l’armée, elle ne doit pas s’interférer dans les affaires de l’armée, dans les affaires politiques, voilà comment il a fait des déclarations et comme par hasard, CODECO a repris les mêmes déclarations », dit-il.

Les dernières sorties médiatiques de cette coordination de la structure citoyenne demandant au président de la République son remplacement à la tête de cette province sous état de siège ont créé plusieurs réactions sur les réseaux sociaux. Il se dit surpris par les déclarations de celui qui engage la société civile d’autant plus « qu’il a toujours été aperçu dans les couloirs du cabinet du Gouverneur sollicitant les moyens financiers ».

Pour le gouverneur militaire, au lieu de multiplier les sorties médiatiques, le coordonnateur de la société civile ferait mieux de passer au gouvernorat voir directement l’autorité provinciale et poser ses préoccupations en rapport avec l’état de siège comme il arrive souvent au gouvernorat pour solliciter des moyens financiers.

« Monsieur Lossa, il vient ici chaque jour, je parle avec lui, quand il a des problèmes, il vient… bon, des fois il me demande des choses que je ne peux pas faire, ce qu’il me demande, ce que je dois faire, je le fais. J’appuie la société civile avec beaucoup d’argent. Et je le dis à la face des Ituriens, Monsieur Lossa, vient ici, il prend beaucoup de moyens au nom de la société civile, donc je ne peux pas être son ennemie », déclare le gouverneur militaire.

L’autorité provinciale demande à ceux qui peuvent avoir de doute sur sa gestion de saisir la justice notamment la cour militaire pour des enquêtes. Le Lieutenant-Général Luboya N’kashama Johnny appelle au respect des textes régissent l’état de siège et que chacun fasse son travail.

Gloire Mumbesa depuis Bunia

- Publicité -

EN CONTINU