PUBLICITÉ

Ituri : Félix Tshisekedi annoncé à Bunia

Le gouverneur militaire de l’Ituri, le Lt général Johnny Luboya N’kashama a annoncé mardi à Bunia, la visite prochaine en Ituri, pour la troisième fois, du Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Le Lt général Luboya qui est rentré dans sa juridiction en provenance de Kinshasa au terme d’une mission de plus d’une semaine où il a été invité par sa hiérarchie, a indiqué au cours d’une conférence de presse que sa mission  dans la capitale était consacrée sur l’échange avec sa hiérarchie de la situation sécuritaire en Ituri, la prise en otage par la milice CODECO des membres de la TASK force, le programme de développement des 145 territoires et les opérations militaires de grande envergure en vue, sans oublier plusieurs projets en perspective en faveur de la jeunesse pour résorber le chômage qui est à la base de l’intégration des jeunes dans les groupes armés qui déstabilisent la province.

La question de son remplacement par un autre général qui serait nommé par le Chef de l’Etat, Johnny Luboya N’kashama a indiqué qu’il a une mission sacrée lui confiée par le commandant suprême ajoutant que lorsque cette mission prendra fin, il sera disposé à regagner son poste au sein des forces armées, un métier qu’il s’est choisi avec abnégation pour servir le pays.

« En ma qualité de gouverneur, je gère aussi la cité, c.-à-d. j’ai le devoir de redevabilité à la population que je dois sécuriser et protéger, a martelé le gouverneur », a-t-il précisé.

A la Société civile qui demande son remplacement, le gouverneur militaire a révélé qu’il a souvent mis les moyens financiers à la disposition de cette structure citoyenne pour son fonctionnement, et les déclarations de la société civile et des députés visant à s’en prendre à lui seront sans effet, car il est militaire qui a une mission spécifique en Ituri celle de pacifier la contrée.

Le Lt général Johnny Luboya N’kashama, a rassuré que toutes ces promesses faites à la population seront réalisées à la satisfaction de cette dernière, avant de réitérer sa confiance aux membres du cabinet Bamanisa qu’il a trouvés, malgré l’opposition émanant de l’extérieur.

Stéphie MUKINZI M & ACP

- Publicité -

EN CONTINU