PUBLICITÉ

Condamnation des militants de l’ECIDé : « Cette décision est l’expression d’une parodie de justice en ce que le verdict était déterminé d’avance » (parti)

Après la condamnation de dix militants de l’ECIDé à dix ans de prison pour « vol, coups et blessures volontaires et destruction méchante » par le Tribunal de Grande Instance de Ndjili, à Kinshasa, le parti politique de Martin Fayulu n’a pas tardé à s’exprimer.

Dans un communiqué parvenu à POLITICO.CD ce mardi 2 mars 2022, l’ECIDé estime que cette condamnation est une décision extraordinaire, particulière et inique au sens de la loi. Car, explique le communiqué, prise, après une instruction baclée et fantaisiste.

Pour l’ECIDé cette décision est l’expression d’une parodie de justice en ce que le verdict était déterminé d’avance, « manifestement, c’est un complot politique monté et mené contre les membres de l’ECIDé pour leur faire peur et les museler ».

Jugés en procédure de flagrance, ces militants de l’ECIDé ont été immédiatement mis en état d’arrestation.

Ils avaient été arrêté à la suite d’une plainte déposée par le député national du parti présidentiel UDPS, Bruno Kabangu. Il les accusent de l’avoir attaqué et tabassé samedi 26 février à Masina (quartier 3).

l’ECIDé doute de ces accusations, « Il est, en effet, curieux que quelqu’un qui a été tabassé par 30 personnes ait son maillot de corps propre, ses lunettes et sa montre intactes ».

Ce parti dénonce également le caractère bâclé de l’instruction et le non-respect du droit de la défense par le tribunal.

« Le tribunal a même refusé l’expertise d’un médecin pour vérifier les prétendus bobos couverts par un sparadrap de fortune sur la partie civile. Il a aussi refusé la demande des avocats de la défense de descendre sur le lieu de l’incident pour s’enquérir, notamment auprès d’éventuels témoins, de ce qui s’est réellement passé », souligne le même document.

Pour son secrétaire général, Devos Kitoko, ce procès politique organisé notamment pour satisfaire le régime en place en cherchant désespérément à affaiblir le combat politique de l’ECIDé est une honte et démontre à quel point la justice est instrumentalisée en RDC.

« En tout état de cause, l’ECIDé ne se laissera pas faire et poursuivra son combat jusqu’à la victoire finale » a-t-il conclu.

Dominique Malala

- Publicité -

EN CONTINU