PUBLICITÉ

Remise des actifs miniers et pétroliers à la RDC : « Dan Gertler est attaché au Congo et tient plus au Congo et non à ses intérêts » (Franck Fwamba)

Le Fondateur et Directeur Général de la revue Mining News, Fondateur de l’ONG Ressources naturelles pour le développement et Coordonnateur de la Campagne « Touche pas à mon Cobalt », Franck Fwamba s’est exprimé, ce lundi 28 février au sujet de l’accord à l’amiable signé entre le groupe Ventura et la RDC.

D’après ce journaliste spécialiste sur les ressources naturelles qui a salué cette décision, la signature de cet accord a été un rendez-vous de donner et de recevoir, comme le Chef de l’État avait dit pour que le Congo récupère que cela soit dans l’intérêt de deux parties.

Franck Fwamba pense que Dan Gertler est lié au Congo, il y a des choses qui lui ont été reprochées mais, dit-il, il y a des choses qu’il a fait aussi pour le Congo dont les gens n’en parlent pas.

« Si le Congo a été aussi réuni c’est grâce aux efforts que Dan Gertler avait fourni quand le Président Joseph Kabila a pris le pouvoir, 2001 le pays était en morceaux. Je pense que Dan aime le Congo comme tout homme d’affaires cherche les intérêts, c’est normal », a-t-il indiqué.

Pour lui, le fait que Dan Gertler a libéré les actifs miniers et pétroliers qu’il doit avoir gagné en amour pour le Congo. C’est un signal fort qu’il a donné qu’il est attaché au Congo et qu’il tient plus au Congo non pas à ses intérêts.

« Je pense que les congolais qui pensaient qu’il avait pris les choses qui appartenaient au Congo pour lui-même qu’il ne pouvait pas le libérer. Je pense que le fait qu’il a pu les libérer, c’est aussi un signal fort qu’il donne qu’il est attaché au Congo et qu’il tient plus au Congo non pas à ses intérêts », a-t-il déclaré.

Franck Fwamba dit faire confiance aux experts de la présidence de la République sur ce protocole d’accord qu’il a été signé entre les deux parties.

Rappelons par ailleurs que cet accord qui a été signé le 24 février dernier, permet à l’État congolais de récupérer les actifs miniers et pétroliers litigieux du groupe Ventura en RDC. Il s’agit d’une première dans l’histoire du pays, martelait le cabinet de Tshisekedi.

« L’État congolais va donc revaloriser ses actifs au profil exclusif de la population selon la vision du Chef de l’État, Félix Tshisekedi », avait indiqué la présidence de la République.

Cet accord a mis fin au contentieux judiciaire qui les opposait depuis les nombreuses années. Il y a lieu de noter que près de 3 milliards de dollars d’actifs miniers et pétroliers retourneront dans le patrimoine de la République sans le moindre procès.

Christian Okende

- Publicité -

EN CONTINU