PUBLICITÉ

Félix Tshisekedi se réjouit d’avoir assuré la visibilité de la RDC et d’ouvrir une « nouvelle ère de coopération internationale avantageuse »

Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a affirmé que la République démocratique du Congo a retrouvé, sous son égide, sa visibilité internationale, dans son discours d’ouverture de la 12ème conférence diplomatique de la RDC, placée sous le thème « La diplomatie au service du développement de la RDC et de la paix », tenue samedi 26 février à Kinshasa, dans la Salle des Conférences internationales du ministère des Affaires étrangères.

Le Chef de l’Etat l’a fait savoir en parlant de sa longue croisade diplomatique, à travers laquelle il a pu, non seulement rassurer les partenaires de la RDC sur les engagements pris et briser l’isolement diplomatique dans lequel sombrait le pays, mais aussi « ouvrir la voie à une nouvelle ère internationale et de partenariat économique mutuellement avantageux avec les investisseurs publics et privés ».

« A chaque fois que la cause l’exigera, je reprendrai le bâton pour porter haut la voix de la RDC et tirer profit des opportunités susceptibles de nous permettre d’optimiser la mise en valeur de nos immenses ressources naturelles, en vue du bien-être des populations congolaises », a-t-il insisté.

Pour lui, il s’agit d’une promesse qu’il a faite dans son discours d’investiture du 24 janvier 2019, rappelant que la RDC est ouverte au monde, sans exclusive, et que la RDC tend sa main à tout Etat qui est disposé à coopérer avec elle, dans l’intérêt mutuel des parties, et dans le respect des principes fondamentaux qui régissent les relations internationales.

« Reconnu comme l’un des pionniers du panafricanisme et cofondateur de la défunte OUA , devenu UA en 2002, notre pays n’entend point trahir sa vocation africaine reflétée par sa géographie et inscrite dans son histoire ainsi qu’à l’article 2017 de sa Constitution », a-t-il renchéri.

Le Président de la République a, en outre, ajouté que depuis son arrivée au pouvoir, il s’est mis à restaurer la confiance dans les relations avec les voisins de la RDC ainsi qu’à développer une coopération multisectorielle bénéfique à nos peuples respectifs, à travers la conclusion d’accords bilatéraux et multilatéraux et la réalisation des projets d’intérêts communs.

« C’est dans cette optique que nous sommes en négociation avec l’Afrique de l’Est dont la majorité des membres sont frontaliers à notre pays et entretiennent d’intenses échanges commerciaux avec nous », a-t-il dit.

Stéphie MUKINZI & ACP

- Publicité -

EN CONTINU