PUBLICITÉ

ESU : L’Université de Kinshasa prête à appliquer le LMD dans les classes de recrutement du premier cycle

Dans le souci de soutenir la réforme Licence, maîtrise et doctorat prônée par le gouvernement à travers le ministère de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, l’Université de Kinshasa s’engage totalement dans la mise en œuvre de ce système dans toutes ses filières.

Dans un communiqué officiel rendu public ce samedi 26 février 2022, le Rectorat de la première université du pays annonce l’application horizontale du système LMD dans toutes les promotions de recrutement du premier cycle. A en croire ce communiqué, « les filières des facultés de polytechnique, sciences académiques, sciences pharmaceutiques et autres entités de formation qui sont déjà engagées dans le LMD poursuivront la généralisation verticale ».

Par ailleurs, s’appuyant sur l’ensemble des séminaires, ateliers et réunions organisées sur le LMD, le professeur Jean-Marie Kayembe se dit confiant quant à un aboutissement heureux du processus d’application de ce système. Car « son personnel est bien armé pour affronter ce nouveau système éducatif et ce, conformément aux textes en vigueur au pays », indique le professeur Kayembe.

Pour rappel, son Excellence Muhindo Nzangi Butondo a informé les membres du gouvernement de l’évolution de la mise en œuvre du système LMD au cours de la 42 ème réunion présidé par le Chef de l’Etat le vendredi 25 février 2022.

« Conformément aux recommandations du Président de la république formulées lors de la 40 émet réunion du conseil des ministres, l’option a été levée avec toutes les parties prenantes des états généraux pour la généralisation horizontale. C’est-à-dire pour toutes les filières de formation au cours de cette année académique par les classes de recrutement du premier cycle », a indiqué le compte rendu de ce conseil des ministres.

Pour le patron de l’ESU, « ce choix est justifié par le fait que 30 à 35% des établissements privés du secteur de l’enseignement supérieurs et Universitaires ont déjà basculé dans le système LMD, conformément à la loi cadre n° 14/004 du 11 février 2014 de l’enseignement National. »

Pour ce qui est du troisième cycle, le ministre de l’ESU a informé le conseil que le format de l’ancien système sera réformé à partir de l’année académique prochaine.

Muhindo Nzangi a également passé en revue toutes les activités réalisées par son ministère depuis son entrée en fonction, en vue de la mise en œuvre de ce système, à travers notamment la mise en œuvre des textes réglementaires de son secteur.

A noter qu’ à côté de la grève du corps académique et scientifique, les enseignements se poursuivent dans certains établissements publics de l’intérieur du pays depuis le 05 janvier 2022 en attendant les conclusions des travaux de la commission paritaire composée des délégués syndicaux et ceux du gouvernement. La détermination de l’Etat congolais pour la poursuite harmonieuse des activités académiques reste inébranlable.

- Publicité -

EN CONTINU