PUBLICITÉ

RDC : L’état d’esprit de la population est marquée par « la satisfaction générale » suite à la fin du prélèvement du RAM (Gouvernement)

Le Président de la République, Félix Tshisekedi a présidé, le vendredi 25 février, la quarante-deuxième réunion du Conseil des Ministres en présentiel à la cité de l’UA au cours de laquelle le Vice-premier Ministre, Ministre de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires Coutumières, Daniel Aselo a brossé l’état du territoire national. D’après lui, l’état du territoire national reste généralement calme sur toute l’étendue du pays.

Ainsi, il a indiqué que la Police Nationale Congolaise (PNC) poursuit ses opérations de lutte contre toute forme de criminalité, essentiellement dans les milieux urbains.

Par ailleurs, le VPM en charge de l’Intérieur a informé au conseil que l’état d’esprit de la population a été marqué notamment par la visite du Secrétaire Général Adjoint des Nations Unies à Goma dans la province du Nord-Kivu ; la visite officielle de 48 heures du Président de la République de Turquie à Kinshasa ; la tenue de la dixième réunion du Mécanisme Régional de Suivi de l’accord cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la RDC et la région des Grands Lacs; et la satisfaction générale de la population consécutive à la décision du gouvernementale, mettant fin à la perception de frais liés au service RAM à partir du 1er mars 2022.

Par la même occasion, Daniel Aselo a aussi attiré l’attention du Conseil sur les actions engagées contre la persistance des affrontements entre les groupes armés locaux et étrangers en l’occurrence, les différents groupes Maï-Maï, les Ngumino et Twigwaneho, les imbonerakure et leurs alliés, tous actifs dans les hauts et moyens plateaux de Fizi et Mwenga ainsi que dans la plaine de la Ruzizi; et la tendance à l’installation d’une administration parallèle caractérisée par la perception des taxes et autres redevance de la part des groupes armés actifs dans l’Ituri.

Il a également fait savoir au conseil qu’il y a la persistance des conflits intercommunautaires caractérisés par les attaques entre les membres des communautés et/ou les groupes armés interposés : les Lendu et le Nyali d’une part ; CODECO et Zaïre d’autre part, dans le territoire de Djugu.

Devant cette situation préoccupante, le Vice-premier Ministre, Ministre de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires Coutumières, Daniel Aselo a réitéré la détermination «ferme» du Gouvernement de la République à trouver des solutions idoines.

Christian Okende

- Publicité -

EN CONTINU