PUBLICITÉ

RDC : 2 enfants kidnappés par des Chinois à Tshikapa s’évadent 2 jours après leur séquestration à Kinshasa

Le président de la Dynamique de lutte contre le trafic humain, Dieumerci Nkitambo, a fait savoir que des sujets Chinois ont enlevé deux (2) enfants de 10 ans à Tshikapa dans la province du Kasaï avant que ces derniers n’échappent deux jours après leur arrivée à Kinshasa. Il l’a fait savoir ce jeudi 24 février dernier sur TOP CONGO FM.

« 2 enfants de 10 ans ont été kidnappés à Tshikapa (Kasaï). Quand ils sont arrivés à Kinshasa, ils ont été séquestrés dans un appartement à Gombe. Deux jours après, ils se sont évadés, suite à l’imprudence du gardien. Ils ont pris fuite et ont contacté une dame de bonne foi qui nous a saisi par la suite », révèle le président de cette structure.

Il a affirmé que ces Chinois ont promis à ces deux enfants de leur offrir des équipements de sport avant de les embarquer dans le véhicule ensuite les ramener à Kinshasa.

« Nous avons auditionné les enfants. D’après leurs explications, ils jouaient au football au terrain Kasamba à Tshikapa dans la province du Kasaï. Les Chinois les ont approchés et ont promis de leur donner les équipements de sport. Ils les ont embarqués dans le véhicule et les ont ramené à Kinshasa », a-t-il expliqué.

Selon Dieumerci Nkitambo, ces deux enfants lui ont fait des révélations selon lesquelles d’autres enfants seraient séquestrés dans le même appartement où ils se sont évadés.

« Ce sont ces deux enfants eux-mêmes qui ont témoigné que ce sont des sujets Chinois qui les ont enlevés, alors qu’il jouait au foot à Kasamba et ils ont même révélé qu’ils ont retrouvé d’autres enfants dans l’appartement où ils étaient séquestrés », a-t-il déclaré.

Pour le président de la Dynamique de lutte contre le trafic humain, le gouvernement doit mener des investigations en urgence afin de démanteler ce réseau « puissant » et que les auteurs soient déférés en justice.

« C’est un indice très grave de trafic d’organes. Notre organisation, Dynamique de lutte contre le trafic humain, a saisi toutes les autorités. C’est une question qui touche à la sécurité nationale. Ce réseau est très puissant. Le gouvernement doit mener une enquête d’urgence pour démanteler ce réseau afin de traduire leurs auteurs en justice », a-t-il ajouté.

Les adoptions illégales et le trafic humain, d’après Dieumerci Nkitambo, sont des crimes qui se commettent en silence en République démocratique du Congo.

À en croire le rapport de cette structure non gouvernementale publié il y a deux semaines, 49 cas de Kidnapping ont été répertoriés en 2021 dont 19 mineurs. Ce rapport ajoute que les réseaux de trafic d’êtres humains en RDC sont très « puissants » et difficiles à contrôler.

Christian Malele

- Publicité -

EN CONTINU