PUBLICITÉ

RDC: L’ONU salue les efforts du Gouvernement pour le rétablissement de la paix à l’Est

Le secrétaire général adjoint de l’ONU en charge des opérations de maintien de la Paix, Jean-Pierre Lacroix, a salué les efforts du gouvernement congolais et l’engagement du Président Tshisekedi pour le rétablissement de la paix dans la partie Est de la RDC.

Le diplomate onusien l’a fait savoir lors de son entretien avec le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, ce mercredi 23 février 2022 en prélude de l’évaluation de la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC et du Sommet des Chefs d’État consacré au mécanisme de suivi de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba qui s’ouvre ce Jeudi 24 février à Kinshasa.

«[…] Nous avons fait hier une visite dans l’Est du pays, en Ituri notamment pour visiter un site des déplacés. Nous avons fait le point avec les autorités locales, civiles et militaires sur la situation et la manière dont nous pouvons intensifier les efforts. Il est clair qu’en vue de la poursuite des efforts régionaux, le renforcement de la coopération régionale pour faire avancer les objectifs de Paix dans l’Est du Congo, et d’une manière générale dans la Région des Grands Lacs, cette coopération est indispensable. Il y a beaucoup d’efforts qui ont été faits. Tout à l’heure, avec son Excellence Monsieur le Premier Ministre, nous avons évoqué l’engagement personnel de son Excellence, Monsieur le Président Tshisekedi à cet égard […] C’est le sens de la visite que souhaitait faire le Secrétaire général des Nations-unies. Il était extrêmement motivé pour venir exprimer sa solidarité avec la République démocratique du Congo, avec la population congolaise », a dit en substance Jean-Pierre Lacroix

Pour sa part, Sama Lukonde a indiqué que la présence du Secrétaire général adjoint de l’ONU marque, non seulement l’engagement vis-à-vis des relations entre la RDC et les Nations-Unies à travers la MONUSCO.

« Et donc cette visite aussi tombe à point nommé avec le Sommet que nous allons avoir sur le mécanisme de suivi des accords d’Addis-Abeba. Le mot le dit clairement, une évaluation qui devra être faite du point de vue des engagements des uns et des autres et puis nous assurer que là où il y a encore des efforts à faire, que les pays qui seront avec nous, dans le cadre de ce sommet, reprennent l’engagement d’atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés. Pour nous, le plus important c’est que nous ayons des efforts accrus sur les groupes armés, les forces négatives. Et puis que nous ayons aussi cet effort dans le cadre du Programme de désarmement et de réinsertion dans la population », fait-il savoir.

Le premier ministre Sama Lukonde dit attendre de très bonnes résolutions de ce sommet qui s’ouvre déjà ce jeudi 24 février avant de souhaiter par la même occasion, la bienvenue aux Chefs d’État, premiers ministres représentant les Chefs d’État ainsi que les ministres des gouvernements des pays concernés par le Sommet.

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU