PUBLICITÉ

Nord-Ubangi : Le HCR offre aux réfugiés centrafricains et aux populations locales, un centre de santé et une école à Modale

A quelque chose, malheur est bon dit-on. Cette expression populaire trouve tout son sens à Modale situé à 35 kilomètres de Yakoma dans la province du Nord-Ubangi. Pour se soigner quand on tombait malade, c’était une véritable gageure d’autant plus que le centre de santé qui s’y trouvait était en piteux état. Avec la relocalisation des réfugiés centrafricains dans ce coin, il fallait trouver une solution. C’est ainsi que le Haut-Commissariat de l’ONU pour les Réfugiés a construit en 7 mois un centre de santé grâce au financement du Japon. Pour ce qui est de sa composition, il faut retenir que le centre de santé de Modale comprend un laboratoire, une pharmacie, une chambre de froid, une salle des soins, trois salles de consultation, un bureau des infirmiers, deux salles d’observation (hommes, femmes et enfants), une salle de réception et triage, une maternité comprenant un bureau des accoucheuses, une salle de travail, une salle d’accouchement, une salle postpartum immédiat et une salle de postpartum tardif et des toilettes. Dans les prochaines semaines, une ambulance sera livrée à Modale pour permettre le référencement des cas difficiles vers le centre de santé de Wasolo.

Selon Madame LIZ KPAM AHUA, Représentante du HCR en RDC, la construction de ce centre de santé pour recevoir les patients dans la dignité a coûté 120 000 dollars américains. En outre, « le centre de santé est entièrement équipé en matériel médical, le tout d’une valeur de 30 480 dollars américains. Par ailleurs le HCR apporte une contribution aux salaires du personnel y compris des primes pour un total de 60 230 dollars américains. Soit un total de 218 710 dollars américains » a-t-elle souligné lors de l’inauguration du centre de santé aux côtés du Vice-Gouverneur de la province du Nord-Ubangi.

Une autre infrastructure dont va bénéficier les réfugiés centrafricains relocalisés à Modale ainsi que les populations locales, c’est une école. Après avoir longtemps étudié dans une école en chaume, les élèves de l’école primaire Wele Modale vont désormais étudier dans une école construite en matériaux durables.

A en croire Madame LIZ KPAM AHUA, Représentante du HCR en RDC « c’est une école primaire de 6 salles de classe équipées en tables bancs, un bureau pour le Directeur de ladite école et une salle d’archives, le tout d’une valeur de 90 000 dollars américains. A cela il faut ajouter des équipements de l’école, des kits scolaires, du matériel de fonctionnement de l’école et une contribution à la prime de prise en charge des enseignants, le tout d’une valeur de 71 634 dollars américains. Soit un total de 161 634 dollars américains »

A noter que le HCR a réalisé ces infrastructures sous sa nouvelle approche « alternative au camp ». Cette nouvelle approche veut que les réfugiés ne soient plus isolés dans les camps mais qu’ils vivent dans les sites érigés au milieu des populations qui les accueillent. C’est ainsi que le site de Modale qui doit à termes accueillir 10 000 réfugiés centrafricains est considéré comme « un pôle de développement ». Selon Simplice KPANDJI, chef du bureau HCR/Yakoma, les réfugiés ne doivent plus être considérés comme une charge mais plutôt comme de « véritables agents de développement » qui apportent leurs talents là où ils se trouvent. « C’est une approche gagnant-gagnant » renseigne t’il.

- Publicité -

EN CONTINU