PUBLICITÉ

Ituri : Accusé de « détournement et d’outrage à la justice », le Directeur de la DGRPI poursuivi à l’auditorat militaire supérieur

Le Directeur Général, Alain-Maurice Dz’bo Lonu, récemment nommé par le gouverneur militaire, Luboya N’kashama, à la Direction Générale des Recettes de la province de l’Ituri (DGRPI) est implicitement cité dans plusieurs scandales financiers et des détournements des deniers publics au ressort de la Direction Générale des Recettes dans le territoire d’Aru, en Ituri.

Le nouveau DG, qui aurait détourné plus de 7.000 dollars américains dans les caisses du ressort de la DGRPI/Aru, a, selon une plainte déposée samedi 19 février à la cour militaire de l’Ituri, dont POLITICO.CD détient une copie, pris une décision portant permutation et réaffectaction des quelques cadres supérieurs, dont le plaignant, Malo Lostisma, chef de Ressort de la DGRPI/Aru, qui en serait victime après la dénonciation des faits graves des détournements contre son directeur général auprès du Ministère Public.

« Contre cette décision, et en vertu de ses droits reconnus par la constitution, l’exposant avait introduit un recours en annulation devant la cour d’appel de l’Ituri enrôlé à cet effet sous R.A 028 et une requête en référé suspension sois ROR O14 », a-t-on lu, dans cette plainte, avant d’indiquer que le 17 février, le juge des référés avait rendu l’ordonnance suspendant l’exécution de la décision du DG de la DGRPI, notifié, à cet effet, le 18 février 2022. »

Curieusement, confie ce document exploité par POLITICO.CD, le nouveau Directeur de la DGRPI, Alain-Maurice Dz’bo Lonu, fera outrage à la justice, en sollicitant « faussement » l’implication de l’administrateur policier du Territoire d’Aru, Kingana Kita Bakulu. Celui-ci signera une lettre imposant la remise et reprise à la tête du ressort de la DGRPI/Aru.

« Ces faits ci-haut dépeints tombent sous le coup des articles 88 du code pénal militaire et 134 du code pénal ordinaire. Ainsi, l’exposant, saisit-il votre autorité ainsi que celles de tous ampliateurs de la présente, afin respectivement d’interpeller le cité en marge pour faire respecter les lois de la République, l’égalité de tous devant les lois et le respect du principe de séparation des pouvoirs », s’adresse le plaignant à l’auditeur général des forces armées.

Notons que dans une enquête menée par l’auditorat militaire de Bunia, il a été constaté que le directeur général de la régie financière de l’Ituri avait déjà engagé un emprunt des deux véhicules à la société pétrolière « Petro Maisha » pour un coup de 40.000 dollars afin de chaque fois retiré 6.000 dollars par mois des taxes conventionnelles liées au carburants à Aru. Alain-Maurice Dz’bo a été, tout de même, cité dans un autre détournement de plus de 4.000 dollars dans le territoire de Mahagi, selon les médias locaux.

Tous les contacts de POLITICO.CD pour avoir sa version de faits n’ont pas abouti. Alain-Maurice Dz’bo Lonu a été nommé, il y a quelques mois, par le gouverneur militaire en remplacement de l’ancien directeur général qui a été condamné par la justice pour ces mêmes malversations financières.

Serge SINDANI

- Publicité -

EN CONTINU