PUBLICITÉ

RDC : Évalué à 1, 88 USD, le plan de réponse humanitaire de la RDC 2022 lancé à Kinshasa

La ministre d’Etat, ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Rose Mutombo Kiese a, au nom du Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde, lancé le 17 février 2022, à Kinshasa, le plan de réponse humanitaire de la République Démocratique du Congo 2022.

Avec la communauté humanitaire, la RDC a besoin de 1, 88 milliard de dollars. C’est pour apporter de l’aide à plus de 8 millions de personnes. 27 millions de personnes vivent en situation d’insécurité alimentaire aiguë. Ce qui fait du Congo-Kinshasa le pays avec le plus grand nombre de personnes en insécurité alimentaire au monde.

À en croire, la ministre Rose Mutombo Kiese, Parmi les 27 millions, 8,8 millions de personnes, considérées comme les plus vulnérables, seront ciblées en priorité.

« Le plan de réponse humanitaire lancé ce jour résulte d’une habitude positive acquise depuis quelques années et dont la mise en place traduit une complicité positive dans le travail entre d’une part, la communauté humanitaire oeuvrant sur terrain en RDC sous les lead du Coordonnateur humanitaire des Nations unies et d’autre part, le gouvernement à travers ses experts qui collaborent au jour le jour pour le bien-être des sinistrés et autres vulnérables », a souligné Rose Mutombo Kiese.

Elle se dit satisfaite de résultats enregistrés jusqu’à ce jour sur l’amélioration de la gouvernance du secteur humanitaire en RDC, à travers le mécanisme de la coordination mise en place.

Cependant, Rose Mutombo précise que : « Bien que n’ayant pas repris tous les besoins, ce plan a néanmoins le mérite de nous renseigner de manière objective sur tous les problèmes identifiés par les humanitaires en action sur terrain ».

En dépit de plusieurs défis à relever, elle a révélé que : « le gouvernement s’attèle depuis son investiture à mettre au service des sinistrés de catastrophes naturelles et autres victimes des groupes armés à l’Est du pays, l’assistance nécessaire ».

Rose Mutombo a profité de l’occasion pour féliciter tous les acteurs humanitaires associés aux travaux d’élaboration de ce plan pour leur assiduité dans tout le processus ayant conduit à la production de ce document de travail combien important dans la mise en œuvre de la réponse humanitaire.

Elle a également sincèrement remercié tous les bailleurs des fonds pour leur générosité sans laquelle, le plan d’action humanitaire 2021 ne serait qu’un chapelet d’intentions au regard de la récession économique provoquée par la pandémie à Covid-19 qui n’a épargné aucun pays parmi les donateurs habituels.

Dominique Malala

- Publicité -

EN CONTINU