PUBLICITÉ

Kinshasa : Tension au siège de l’UDPS après « les rumeurs sur un éventuel coup d’État »

La tension est vive ce dimanche 06 février 2022 sur la 10ème rue Limete, siège de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), le parti présidentiel, au lendemain des « rumeurs sur un éventuel coup d’État », a appris POLITICO.CD d’un responsable de la police.

Quelques militants (présentés comme de l’UDPS) en colère ont bloqué le boulevard Lumumba à la hauteur de 10ème rue et l’avenue poids lourd vers 13ème rue.

Des pneus sont brûlés sur la chaussée, des voitures caillassées et obligées de faire demi tour, population en débandade.

Selon certaines sources, des éléments de la police nationale sont déployés et la circulation reprend timidement son cours normal.

Le conseiller spécial du Chef de l’Etat en matière de sécurité, François Beya a été interpellé et auditionné le samedi 05 Février à l’Agence Nationale des Renseignements (ANR) où il a passé sa première nuit.

D’après des sources sécuritaires qui se sont confiées en exclusivité à POLITICO.CD, François Beya est soupçonné de « conspiration ».

« Il y a des éléments évidents qui prouvent qu’une conspiration était en train d’être orchestrée par de hauts gradés et personnalités. Mais les Services ont été alertés et sont en train de démanteler le reseau », a confié une source sécuritaire sans autres détails.

Dominique Malala

- Publicité -

EN CONTINU