PUBLICITÉ

RDC : « Les réserves de change ont atteint un niveau record de 3,3 milliards de dollars américains » (BCC)

Le vice-gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC) a indiqué que les réserves internationales ou réserves de change à la banque centrale du Congo ont atteint un niveau record de 3.356,76 milliards de dollars américains au 17 septembre 2021, révèle le compte rendu du dernier Conseil des ministres consulté par POLITICO.CD ce jeudi 3 février 2022.

Le vice-gouverneur de la BCC, qui était l’invité du Conseil des ministres, a expliqué que cet accroissement des réserves tient notamment des achats de devises par la Banque centrale du Congo sur le marché de changes et de l’encaissement des devises au titre de la Facilité Élargie du Crédit (FEC) dans le cadre du programme en cours avec le Fonds monétaire international (FMI).

La poursuite de la stabilité du cadre macroéconomique

Cependant, le vice-gouverneur de la BCC a indiqué que la conjoncture économique de la République démocratique du Congo (RDC) est restée marquée par la poursuite de la stabilité du cadre macroéconomique, au cours de la semaine du 24 au 29 janvier 2022, en dépit des certains pesanteurs internes et externes sur l’économie nationale.

Cette stabilité macroéconomique est tirée principalement par le secteur minier qui entrainerait une croissance économique de 6,4% à fin période 2022.

« Cette stabilité résulte de la bonne coordination des politiques budgétaire et monétaire qui doivent être maintenues en vue de renforcer cette stabilité macroéconomique. La gouverneure de la Banque centrale du Congo a appelé à la poursuite des réformes pour établir le lien entre la stabilité macroéconomique et la croissance économique », lit-on dans ce compte rendu.

Il a noté, par ailleurs, que le taux d’inflation est resté stable et s’est établi à 0,171% contre 0,094% enregistré une semaine auparavant. Cela est consécutif aux actions coordonnées des politiques macroéconomiques mises en œuvre par le gouvernement.

Le gouverneur a relevé que si toutes les conditions restent égales par ailleurs, il est attendu un taux d’inflation plus faible de 5,368% à fin décembre 2022 par rapport à une réalisation de 15,655% enregistré à la même période en 2021.

La stabilité est également observée sur les deux segments du marché de changes sur fond du maintien de la bonne coordination des actions des politiques macroéconomiques, conjuguée à une conjoncture extérieure globalement favorable.

A l’indicatif, le Franc Congolais a connu une légère appréciation de 0,0275% en se négociant. Et au parallèle, la monnaie nationale s’est appréciée de 1,0996%.

Dominique Malala

- Publicité -

EN CONTINU