PUBLICITÉ

Ituri : Fayulu juge « inadmissible » que les « criminels opèrent tranquillement sous état de siège »

Le président national de l’Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDé) et membre du présidium de la plateforme de l’opposition Lamuka, Martin Fayulu Madidi, estime « inadmissible » le fait que les miliciens CODECO tuent près de 60 personnes sur le site de déplacés à Savo dans le territoire de Djugu en Ituri, et cela, sous état de siège.

« Je condamne fermement le massacre ignoble de nos concitoyens au camp des déplacés de Bule (Ituri) par les éléments de CODECO. Il est inadmissible que sous ‘’l’état de siége’’, des criminels puissent opérer aussi tranquillement sans rencontrer la moindre résistance. Révoltant ! », a-t-il déclaré.

Cette attaque de la milice Coopérative pour le développement du Congo (CODECO) a eu lieu le mardi 1er février dernier dans la soirée à Djugu dans la province de l’Ituri.

Le porte-parole de l’armée en Ituri, le lieutenant Jules Ngongo, a qualifié cette attaque de crime contre l’humanité. Il a ajouté, en outre, que c’est « inhumain » de s’attaquer à une population civile et qui est sans défense.

Le lieutenant Jules Ngongo, rassure que les forces de défense et de sécurité ne se décourageront à cause de ces actes « barbares » et poursuivront leur mission, celle de rétablir la paix dans cette région. Pour le porte-parole de l’armée de la région, ces actes ternissent malheureusement l’image de la province de l’Ituri.

Rappelons que ce bilan reste provisoire étant donné que de nombreux civils ne sont toujours retrouvés.

Christian Malele

- Publicité -

EN CONTINU