PUBLICITÉ

Gims et Dadju présentent à Tshisekedi leur projet culturel pour la RDC

Le Chef de l’État congolais, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a échangé avec les deux stars congolaises, Gandhi Djuna dit Gims et Dadju Djuna, sur des sujets porteurs « d’excellence » dans le secteur de la culture en République démocratique du Congo. C’était ce dimanche 30 janvier 2022 à la Cité de l’Union Africaine à Kinshasa.

Gims pense qu’ils ont un rôle à jouer bien qu’ils ont évolue en France, de même que son frère, qui, à son tour, estime que le temps est venu de s’investir pour booster la culture congolaise à travers un apport « conséquent ».

La cellule de communication de la Présidence renseigne que Gims est plus que jamais déterminé à remettre la RDC sur son piédestal au plan musical. Elle ajoute qu’il y croit « fermement » et veut traduire ses aspirations en acte.

« Porteurs d’un grand projet culturel dont ils ont eu à partager le contenu avec le Chef de l’Etat, Gims et Dadju entendent s’investir dorénavant dans la création des studios d’enregistrement de standard international en RDC. », rapporte l’équipe de communication de la Présidence.

Ils projettent, d’après ce compte-rendu de la cellule de communication de la Présidence, capitaliser leurs différentes connexions à travers le monde pour la tenue d’un festival annuel en RDC, susceptible d’attirer des grands producteurs et autres acteurs du show buzz international.

Avec ses siècles chargés d’histoires, selon Gims, la RDC peut régénérer afin de devenir l’épicentre de la culture africaine voire mondiale. « On va porter le Congo avec fierté partout dans le monde », a déclaré l’auteur de « Subliminal » (Disque de diamant avec 1 million d’exemplaires vendus).

Les deux stars congolaises ont été décorés et ont reçus chacun un passeport diplomatique afin de mieux représenter le Congo à l’extérieur.

En saluant la vision du Président de la République, Dadju révèle qu’elle coïncide avec la leur puisque son soubassement est, selon lui, le désir de faire avancer la culture congolaise en surfant sur sa meilleure représentativité à l’international.

« Actuellement, les deux frères collectionnent des distinctions et passent pour les artistes congolais de la diaspora les plus en vue avec un genre de musique, Hip-Hop, R&B, très prisé par les mélomanes de tous les horizons. », souligne la cellule de communication de la Présidence.

Signalons que le géniteur de Gims et Dadju, Djuna Djana, fut chanteur du groupe Viva-la-Musica de Papa Wemba.

Christian Malele

- Publicité -

EN CONTINU