PUBLICITÉ

RDC/Affaire RAM: le Greffier Jules Ngoy relaxé

Arrêté et transféré à la prison centrale de Kinshasa (Makala), le Greffier du Tribunal de Commerce de Kinshasa-Gombe, Jules Ngoy a été libéré dans la soirée de jeudi 27 janvier 2022. Cette annonce a été faite par le Coordonnateur Nationale de la Nouvelle Société Civile Congolaise (NSCC), Jonas Tshiombela.

« Le Greffier Jules Ngoy est libre depuis ce soir. La lutte doit continuer » a fait savoir, Me Jonas Tshiombela qui se considère comme l’avocat du peuple.

Ce Greffier avait été incarcéré à Makala pour avoir notifié une sommation judiciaire de non prélèvement de la taxe RAM. Il avait été accusé par le 1er Président du Tri-C de Kinshasa-Gombe d’avoir signé un « faux » document au nom de cette juridiction, avisant aux sociétés de télécommunications de cesser tout prélèvement au titre de Registre des Appareils Mobiles (RAM).

Son arrestation avait soulevé un tollé général dans l’agora politique congolaise. Des réactions ont fusé de partout à l’instar de celle du député national, Claudel Lubaya qui avait laissé entendre que l’arrestation de ce Greffier est une preuve de plus que derrière RAM se cachent des réseaux mafieux qui abusent du pouvoir d’État pour escroquer les citoyens.

Rappelons par ailleurs que l’affaire RAM continue à défrayer la chronique en RDC, poussant les Commissions ECOFIN de deux chambres du Parlement, après l’examen approfondi du projet de Loi des Finances exercice 2022, d’exiger la suppression pure et simple et sans délai du prélèvement du RAM sur toute l’étendue du territoire national.

Cette taxe RAM, selon ces deux Commissions ECOFIN, n’a pas été tracée ni dans le budget général, ni dans les budgets annexes encore moins dans les comptes spéciaux.

Christian Okende

- Publicité -

EN CONTINU