PUBLICITÉ

Marche anti état de siège au Nord-Kivu : Des bureaux de l’État incendiés

Le bureau du quartier Butsili vandalisé, une moto d’un agent de l’ordre incendiée à Macampagne, le bureau administratif de la jeunesse de la commune de Bungulu incendié également par des inconnus lors de la manifestation de ce mercredi 26 janvier 2022 à Beni contre le maintien de l’état de siège au Nord-Kivu. C’est les dégâts matériels enregistrés dès les premières heures de la manifestation.

Des écoles, boutiques, magasins restent fermés. Les activités socioéconomiques presque paralysées dans cette partie de la ville de Beni. Le secteur de transport en commun est également affecté. 

Les forces de l’ordre font usage de bombes à gaz lacrymogènes et tirs de sommation pour disperser les manifestants qui sont descendus dans les artères, barricadant les tronçons routiers afin d’exiger la levée de l’état de siège au Nord-Kivu et en Ituri, une mesure prise depuis le mois de mai 2021 par le chef de l’État congolais.

Les quartiers Butsili, Ngongolio et une partie de celui de Kalinda sont les plus affectés par cette situation.

Les mouvements citoyens et groupes de pression ont, depuis le lundi dernier, appelé à manifester contre l’état de siège à Beni. Ce qui a provoqué la mort d’un jeune militant de la Lucha touché par une balle des éléments de la Police nationale congolaise (PNC).

Christian Malele

- Publicité -

EN CONTINU