PUBLICITÉ

RDC/Beni : Le journaliste Azarias Mokonzi menacé de mort par des inconnus

Depuis la nuit du lundi 24 janvier 2022, le correspondant de POLITICO.CD dans la région de Beni, Azarias Mokonzi est victime des menaces de mort de la part des inconnus.

L’un des auteurs de ces menaces lui reproche de faire « la promotion des politiciens » à travers ses articles à lieu et place de « dénoncer » les bavures de ces derniers.

Pour ce, il annonce lui rendre une visite désagréable ce mardi afin d’incendier sa maison et lui au même moment.

La rédaction de POLITICO.CD possède même des captures d’écran (en Kiswahili) de ces menaces, d’autres ayant été vite effacées par l’auteur.

Voici les explications de Azarias Mokonzi à la rédaction centrale de POLITICO.CD ;

« C’est la nuit ( de ce lundi Ndlr…) que j’ai reçu ces messages sur WhatsApp après qu’on ait constaté un mouvement suspect au tour de notre maison. Il m’a dit de cesser de faire la promotion des politiciens et je ne l’ai pas compris », explique le correspondant de POLITICO.CD à Beni.

« Il me reproche d’avoir fait un article peblicitant un homme politique qui se fait passer pour un notable afin d’amasser les voix des citoyens aux prochaines élections. Il me reproche surtout de travailler avec les politiciens en faisant leurs promotions dans mes publications. C’est comme ça qu’il m’a menacé de mort et plus grave, il a promis de venir avec ses gangs pour incendier notre maison, celle de mes parents ».

Il a alerté et demandé au même moment que sa sécurité et celle de sa famille leur soient garanties.

« J’ai alerté mais je plaide pour ma sécurité car je me vois tellement menacé. Je suis dans une région où les violences sont au quotidien, très grave alors c’est dans mon quartier où les jeunes s’en prennent aux maisons des particuliers », a-t-il conclu.

La rédaction de POLITICO.CD, joint sa voix à celle de son correspondant envue d’appeler l’autorité à sécuriser Azarias Mokonzi et sa famille.

Merveilles kiro

- Publicité -

EN CONTINU