PUBLICITÉ

Crise au Burkina Faso : Félix Tshisekedi condamne et préconise une solution pacifique

Le Chef de l’État et Président en exercice de l’Union africaine, Félix Tshisekedi, a condamné la situation de crise qui règne depuis ce lundi au Burkina Faso.

Il condamne fermement l’arrestation du Président Roch M.C. Kabore et demande sa libération immédiate et inconditionnelle.

Le Président Tshisekedi appelle les organisations africaines notamment la CEDEAO, l’Union africaine et la Communauté internationale à œuvrer de concert pour une solution pacifique et non-violente de la crise politique au Burkina Faso.

Rappelons que le président Burkinabè Roch Marc Kaboré a été arrêté ce lundi 24 janvier par les militaires mutins. Quelques heures après, ces militaires ont annoncé sa démission à la télévision nationale accompagné des quelques mesures à savoir :

Suspendre la Constitution;
Dissoudre le gouvernement et l’Assemblée nationale;
Fermer les frontières aériennes et terrestres jusqu’à nouvel ordre;
Instaurer un couvre-feu de 21h à 5h du matin.

Bernard Mpoyi

- Publicité -

EN CONTINU