PUBLICITÉ

Sud-Kivu : Enième affrontement entre les rebelles burundais Red Tabara, l’armée burundaise et Imbonerakure sur le territoire congolais

Le groupe rebelle burundais de la Résistance pour un État de droit au Burundi (RED-TABARA) a affirmé l’après-midi de ce lundi 24 janvier 2022, avoir affronté les forces de Défense Nationale du Burundi (FDNB) et Imbonerakure qui est la ligue des jeunes du Conseil National de Défense de la Démocratie – Force pour la Défense de la Démocratie, parti au pouvoir.

Selon un communiqué de ce groupe rebelle, des combats ont commencé depuis 5 heures du matin à Mugutu, Kagomva et Rudefu dans le territoire d’Uvira, en province du Sud-Kivu.

« Les militaires Burundais ont attaqué nos positions. Des combats sont en cours depuis 5 heures à Mugutu, Kagomva et Rudefu dans le territoire d’Uvira, Sud-kivu en République Démocratique du Congo entre Red Tabara les FDNB et milice imbonerakure », peut-on lire sur ce communiqué.

Pour l’heure, le bilan de ces affrontements n’est pas encore connu.

Les sources sécuritaires de la République Démocratique du Congo n’ont pas encore communiqué quant au mobile de ces combats entre des forces armées étrangères devenus répétitifs sur le son territoire. Il y a quelques semaines, le groupe rebelle Red-Tabara avait indiqué que d’autres affrontements ont fait au moins 10 morts et une vingtaine de blessés côté ennemi, comprenez par là, les éléments de l’armée burundaise.

Le 20 décembre, une dizaine d’hommes armés ont traversé par la frontière de Luvungi venant du Burundi, rapporte la Radio France Internationale (RFI) qui cite certains membres du gouvernement provincial du Sud-Kivu. Durant cette même période, le Red Tabara, groupe rebelle burundais, aussi présent dans la région, affirme avoir échangé des tirs avec les forces loyalistes burundaises à la frontière.

Dans un autre communiqué du 19 janvier 2022, ce groupe rebelle a annoncé que depuis près d’un mois, les troupes de l’armée burundaise (FDN) accompagnées par la milice Imbonerakure continuent de se déployer en RDC dans le territoire d’Uvira au Sud-Kivu.

D’après la même source, en date du 18 janvier 2022, 600 hommes sont arrivés à Mubere vers Kageregere.

« Ils s’ajoutent aux 1500 déjà présents sur place et ont pour intention de s’installer durablement dans des zones des groupes armés Gumino et Twigwaneho au sein de la communauté Banyamulenge dans Kitoga et Kageregere », précise ce mouvement rebelle avant d’ajouter que « c’est à partir de ces territoires que l’armée burundaise veut poursuivre sa guerre contre le mouvement de résistance RED-Tabara, Pour cela, le CNDD-FDD accentue sa collaboration avec les FDLR et même avec les ADF ainsi qu’en témoigne l’arrestation d’un de ses plus hauts responsables en provenance de Bujumbura par les FARDC ».

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU