PUBLICITÉ

RDC/Réhabilitation de la route Beni-Kasindi au Nord-Kivu : Anthony Mwalushayi se veut rassurant

Le porte-parole des opérations Sokola 1, le capitaine Anthony Mwalushayi, révèle qu’il y a effectivement un plan pour sécuriser les agents et engins dans le cadre des travaux de réhabilitation de la route Beni-Kasindi dans la province du Nord-Kivu. Il a fait cette révélation ce jeudi 20 janvier 2022 à Radio Okapi.

Il souligne, en outre, que ce n’est pas seulement l’affaire de l’armée congolaise, moins encore de l’armée ougandaise mais surtout celle de la population qui, selon lui, est la bénéficiaire de ces travaux.

Concernant le début de ces travaux, le porte-parole des opérations Sokola 1 indique qu’il y a plusieurs mécanismes au-delà du lancement de ces travaux entre autres l’arrivée des engins de l’Ouganda en RDC, le recrutement des travailleurs, le nettoyage de la zone. De ce fait, souligne-t-il, ils avaient intensifié les opérations du côté Ruwenzori.

« Ces gens là vont rester là pendant plusieurs mois dans ce tronçon, et les commerces vont s’intensifier. Donc nous aurons besoin des mains d’œuvre dans tous les domaines. Ça montre vraiment que la sécurité est très nécessaire », a-t-il souligné.

Il révèle également que leurs services non apparents à Kasindi ont démantelés les réseaux des hommes qui planifiaient comment saboter l’entrée des engins et les travaux en général. Il fallait, d’après lui, échanger notamment avec les chefs coutumiers et les notables de la région pour qu’ils comprennent le bien fondé de ces travaux.

Plusieurs jours après son lancement, les travaux de la route Beni-Kasindi débutent cette semaine avec l’arrivée des engins de l’Ouganda

Le capitaine Anthony Mwalushayi a rappelé que la réunion conjointe FARDC- armée Ougandaise UPDF avait portée sur la planification des stratégies pouvant aider les deux forces à sécuriser les travaux de réhabilitation de la route Beni-Kasindi. Il ajoute que les engins arriveront du côté de la RDC au courant de la semaine pour le début des travaux.

« Au-delà des engins, il y a des agents qui travaillent. Ils ont aussi droit à la sécurité. Vous savez, le tronçon là est traversé souvent par l’ennemi qui est entrain de fuir les bombardements et des traques des Forces armées de la République démocratique du Congo. À tout moment, il peut surgir à un endroit et faire mal aux travailleurs. Nous ne voulons pas que des tels incidents n’arrivent. Donc nous étions là pour voir dans quelle mesure il faut à tout prix sécuriser cette route pour que les travaux que nos deux chefs de l’État ont pris l’initiative de moderniser la partie Est évolue très bien sans incident quelconque », a-t-il expliqué.

Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et Uganda people’s defence force (UPDF), ont mis sur pied des stratégies, le samedi 15 janvier 2022, dans le but de sécuriser les travaux de réhabilitation de la route Beni-Kasindi au Nord-Kivu.

Le porte-parole des opérations Sokola 1 avait également fait savoir que ces stratégies favoriseront le bon déroulement des travaux sur cet axe routier d’intérêt économique sans donner plus de détails.

Selon le capitaine Anthony Mwalushayi, les délégués de l’armée congolaise et ougandaise avaient notamment échangé sur le bon déroulement des opérations militaires conjointes en cours dans la zone contre les rebelles ougandais des ADF.

Christian Malele

- Publicité -

EN CONTINU