PUBLICITÉ

RDC : À Brazzaville, Félix Tshisekedi prend la tête de la CEEAC

Le Président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, vient de prendre, ce mercredi 19 janvier 2022 à Brazzaville, la tête de la Communauté Economique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC). C’était lors de son 20è sommet tenu à Brazzaville, capitale de la République du Congo voisine.

À en croire la cellule de communication de la Présidence de la RDC, sur les 11 chefs d’État que compte la CEEAC, 5 étaient présents dont Denis SASSOU Nguesso de la République du Congo et Président en exercice sortant de la CEEAC ; Félix-Antoine Tshisekedi de la République Démocratique du Congo, Président en exercice de l’Union Africaine et Président en exercice entrant de la CEEAC ; Joao Lourenço de l’Angola, Obiang Nguema de la Guinée Equatoriale et Archange Touadera de la République Centre Africaine et les 6 autres pays membres ont envoyé des hauts représentants au Centre International de conférence de Kintele dans la périphérie de Brazzaville.

C’est à cette occasion, apprend-t-on, que la transmission de flambeau de la CEEAC est passé d’une rive à une autre du majestueux fleuve Congo, a dit Dénis Sassou en remettant le flambeau du pouvoir à Félix Tshisekedi et en lui assurant son total soutien.

Dans son discours d’acceptation, renseigne la même source, le Président de la République Démocratique du Congo a étalé les objectifs à poursuivre et/ou à atteindre :

  • Réaliser l’autonomie collective, la stabilité économique, contribuer au progrès du continent africain ;
  • Faire de l’Afrique centrale une région réellement autonome ;
  • La transformation positive de notre société.

D’après la dépêche de la Présidence de la RDC, le thème consacré à cette mandature de la CEEAC c’est : L’ÉDUCATION, LA SANTÉ ET LA CULTURE avec comme sous thème : « FORMER POUR RENDRE AUTONOME » en s’appuyant sur l’agenda 2063 de l’Union Africaine.

Félix Tshisekedi, en tant que nouveau Président en exercice de la CEEAC, a rappelé la quête du progrès et du développement en Afrique Centrale avant de clore son propos sur la reconnaissance par l’UNESCO de la Rumba congolaise (RD Congo et République du Congo) dans le patrimoine immatériel de l’UNESCO et donc une fierté de l’Afrique centrale et de l’Afrique en général.

Il sied de rappeler que la Communauté Economique des États de l’Afrique Centrale est une organisation internationale sous-régionale regroupant 11 États de l’Afrique Centrale; Angola, Burundi, Cameroun, Gabon, Guinée Équatoriale, République Centre Africaine, République Démocratique du Congo, République du Congo, Rwanda, Sao Tome & Principe et le Tchad.

Elle est donc à son 20 ème sommet depuis sa création le 18 octobre 1983.

Le développement économique, social et culturel des pays de la sous-région de l’Afrique centrale pour aboutir à la création d’un marché commun de la CEEAC est son objectif majeur.

Hervé Pedro

- Publicité -

EN CONTINU