PUBLICITÉ

Atelier de planification stratégique : Denis Kadima entend refaire l’image de la CENI

Les membres de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), les cadres de la centrale électorale, les conseillers membres de la CENI et les membres du Secrétariat Exécutif National et Provincial sont en atelier de planification stratégique à N’sele avec leurs partenaires de l’USAID et de l’IFES conduit par son Représentant-pays, Sylla Moutanga.

Ouvert ce mardi, cet atelier se tient du 18 au 20 janvier 2022 au village Venus, soit trois jours qui devant permettre aux experts électoraux de réfléchir aux plans opérationnels afin de développer les stratégies pour donner une autre image de la CENI.

Dans son discours d’ouverture, Denis Kadima a fait savoir que, dans cet atelier, les participants vont réfléchir sur le plan stratégique pour refaire l’image de la Commission Électorale Nationale Indépendante notamment son logo pour se conformer à la vision que les membres de cette institution sont assignés.

«À travers vision, nous aimerions être d’une certaine façon. Comme vous le savez il y a une certaine perception que les gens ont de la CENI. En fait, souvent les gens ont une perception de vous si vous les laissez vous définir. Nous sommes définis d’une certaine façon. Mais, je pense que nous devons maintenant nous définir nous-mêmes. Définir ce que nous voulons être et ce que nous voulons voir comme perception à propos de nous étant qu’institution. Dans cet atelier, il y aura un aspect de redorer ou refaire l’image de l’institution… Nous allons aussi réfléchir à notre logo. Nous avons un logo qui a été utilisé jusque-là, nous pouvons jeter un coup d’œil et nous poser la question comment cela peut être amélioré pour refléter la vision que nous sommes assignés» a-t-il déclaré.

Selon la dépêche de la cellule de communication, parmi les résolutions attendues de cet atelier, il y a notamment l’identification des forces et des faiblesses de la CENI, ses priorités stratégiques clés et concevoir des mesures concrètes pour répondre de manière efficace et réaliste à ces priorités.

«Il est toujours recommandé lorsque l’on s’approche des élections, surtout dans notre cas, à une année des scrutins, de se doter d’un plan stratégique qui doit accompagner les différents plans opérationnels. Cet exercice permet de ressortir la vision d’une organisation. Une fois réalisé, ce plan permettra à chacun de nous ici présent de regarder dans la même direction et d’avoir une idée claire et nette de ce que la CENI envisage d’entreprendre dans les jours à venir» a-t-il laissé entendre.

Pour sa part, le Représentant-pays de l’IFES, Sylla Moutanga, a indiqué que cet atelier va amener la CENI à se doter d’une vision et de valeurs claires par rapport à sa mission telle que définie par le cadre légal et institutionnel du pays. Aussi, dit-il, il vise aussi à recueillir l’adhésion des parties prenantes.

«En tant qu’outil d’évaluation, la planification stratégique permettra à la CENI à évaluer sa performance et son efficacité pour mesurer les progrès accomplis dans la réalisation des jalons dans plusieurs domaines. Cette vision doit passer par une revisite stratégique, et de collaboration interne et externe. Car, l’un des grands défis auxquels de nombreux pays africains font face est celui de l’organisation des élections démocratiques, libres, apaisées, inclusives et transparentes», a-t-il renchéri.

Christian Okende

- Publicité -

EN CONTINU