PUBLICITÉ

RDC/Kasaï Central : Un grand ténor de la milice « Kamuina Nsapu » arrêté par l’armée lors d’un match de football

Le chef milicien et grand ténor de la milice Kamuina Nsapu, David Ngabanga dit Terminator, a été arrêté dimanche 16 janvier 2022 par les forces armées régulières après les offensives militaires lancées contre son groupe armé, à l’issue d’un match de football à Tshikula, dans le territoire de Dibaya au Kasaï Central, apprend POLITICO.CD des sources civiles locales.

Activement recherché par l’armée, ce milicien de haut rang dans le mouvement tribale de Kamuina Nsapu était encore actif dans son fief de la mission catholique Saint Gabriel de Tshikula, situé à une soixantaine de kilomètres de la ville de Kananga, chef-lieu du Kasaï Central.

La nouvelle est révélée à POLITICO.CD par l’entremise du président de la nouvelle société civile congolaise section de Dibaya, cité par les médias locaux. Il explique que ce chef rebelle a été mis à sac lors des affrontements armés intervenus entre les forces gouvernementales et les miliciens identifiés au groupe de Kamuina Nsapu. C’était après un match de football auquel l’homme à la filature par l’armée assistait avec ses hommes.

Selon nos sources, ces accrochages ont fait un mort et des blessés. « Il a été aperçu avec ses gardes par les forces armées lors d’un match de football où ses boucliers ont tenté de résister et de s’en prendre aux forces armées. Heureusement, ils ont été mis en déroute par l’armée qui a tiré sur l’un d’eux », a expliqué la société civile locale, qui indique que ce criminel a été acheminé à Kananga, chef-lieu du Kasaï Central, après le joli coup de filet des forces de l’ordre.

Et de se réjouir : « Il a commis des crimes, ce c’est lui qui arrêtait les gens. Il a institué un État dans un État. Quand on met la main sur lui, nous ne pouvons que nous réjouir. l’État l’observait et le temps était arrivé pour que l’État fasse son travail. Vous connaissez bien ce qui s’est passé à Dibaya avec Nsabanga. On a arrêté Trésor (un autre chef milicien), alors ça restait lui ».

Il sied d’indiquer que le chef milicien Nsabanga n’avait jamais cessé de commettre des crimes et des violences sous la casquette Kamuina Nsapu, depuis les évènements de triste mémoire entre 2016 et 2018 au Kasaï Central. Dans son mode opératoire, ce dernier menaçait de mort les citoyens et les humanitaires, il procédait à des actes d’extorsion, d’arrestation arbitraire, des viols des femmes et d’autres actes terroristes.

Son arrestation par l’armée qui, n’a dûment pas encore fait une communication officielle, constitue un ouf de soulagement pour la population de la contrée, notamment celle de Dibaya, ont applaudi les membres de la société civile.

Serge SINDANI

- Publicité -

EN CONTINU