PUBLICITÉ

Kinshasa : Devant quelques militants de son parti, Kabund demande du temps pour réfléchir sur sa décision

Alors qu’au siège national de l’UDPS un bloc des « combattants » exigeait la démission de JM Kabund, de son poste de président intérimaire, le qualifiant de Naziste « Hitler» selon les bandeaux et affiches installés aux alentours du siège du parti sis à Limete, l’homme s’est également adressé à partir de sa résidence, à une autre frange qui lui demande de revenir sur sa décision en retirant sa démission publique certes mais « officieuse » au poste de la première vice-présidence de l’assemblée nationale.

A travers un court discours, Jean-Marc Kabund a sollicité auprès de sa base un temps de réflexion pour lui permettre de prendre une décision définitive, qui du reste sera à leurs « intérêts ».

« Et comme vous me le demandez, accordez moi un temps de réflexion et je vais revenir vers vous », a dit Jean-Marc Kabund.

Par ailleurs, Kabund a prévenu que ceux qui ont planifié ce qui c’était passé à sa résidence que « leur joie est de courte durée »

« Sans vous, nous ne sommes rien. J’ai placé ma confiance en vous. Je vous remercie. Le bon ami est celui qui te rend visite pendant le malheur. Vous êtes venus me voir pendant le malheur. Je suis fière de vous. Je pense que ceux qui ont planifié ce qui s’est passé chez moi. Peut-être qu’ils sont contents. Et ceux qui ont planifié et ceux qui sont contents, leur joie est de courte durée. Je suis convaincu que leur joie est de très courte durée », a rassuré le président intérimaire du parti au pouvoir.

Il faut dire qu’après l’expédition punitive de la garde républicaine à sa résidence, Jean-Marc Kabund a via son compte twitter, annoncé sa démission de ses fonctions de premier vice-président de l’Assemblée nationale mais officiellement, il n’a pas encore confirmé sa démission par la voix administrative.

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU