l'info en continu

Nord-Kivu : Tommy Tambwe à Beni pour sensibiliser les groupes armés à quitter la brousse

- Publicité-

Le coordinateur national du Programme Désarmement Démobilisation, Relèvement Communautaire et Stabilisation (DDRCS), monsieur Tommy Tambwe est arrivé ce lundi 10 janvier 2022 en ville de Beni (Nord-Kivu).

Une mission ordinaire qui consiste à faire un état de lieu après l’installation de cette organisation. Une occasion pour le coordonnateur de DDRCS de sensibiliser les groupes armés qui tardent à déposer les armes de répondre à l’appel du chef de l’État, celui de privilégier la paix.

- Publicité-

« Il y a un temps pour la guerre, il y a un temps pour la paix. Donc le temps que nous avons, c’est le temps de la paix. La paix en République Domocratique du Congo. La paix à Beni. La paix dans tout le Nord-Kivu. C’est le vœu du Chef de l’État. Je lance le message à tous les groupes armés qui ont pris les armes au nom d’une certaine idéologie patriotique, religieuse quelque soit le motif de comprendre maintenant que c’est l’heure de la reconstruction du pays, c’est l’heure de la paix et donc je leur adresse ce message de saisir la main tendue du chef de l’État commandant suprême des Forces Armées de la République Domocratique du Congo afin de déposer les armes et de rejoindre le programme DDR. C’est le programme qui va les intégrer dans la vie civile au sien de leurs communautés » a-t-il expliqué à POLITICO.CD.

Dans la foulée, Tommy Tambwe a précisé qu’il y a eu des grandes réformes dans ce nouveau programme. Pour les rebelles qui voudraient servir sous le drapeau, ils devront suivre la procédure normale.

« Il ne s’agit pas d’un DDR qui intègre automatiquement les groupes armés dans l’armée nationale et de la police ou l’intégration automatique avec leur grade. Celà n’est pas le cas avec ce programme. C’est un programme non militaire, civil. Un programme de développement communautaire », a-t-il renchéri.

Tommy Tambwe arrive à Beni alors que plusieurs groupes tardent de quitter la brousse. Ceux qui répondent au message du chef de l’État ne sont pas assez bien pris en charge.

Azarias Mokonzi depuis Beni

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU