l'info en continu

Nord-Kivu : Obligés de peindre leurs véhicules en jaune, les chauffeurs de Goma en grève

- Publicité-

Depuis le matin de ce lundi 10 janvier, les bus qui assurent le transport en commun et les voitures taxi ne sont pas visibles dans les artères de Goma.

Pour cause, les conducteurs de ces bus et voitures-taxi s’opposent à la mesure du maire de la ville de Goma, le commissaire Kabeya Makosa François qui exige que tous les transports en commun soient peints en couleur jaune. Selon lui, c’est pour contribuer à la sécurisation de la ville de Goma.

- Publicité-

Cette situation a pénalisé plus d’un.

Des travailleurs, élèves, écoliers et étudiants se sont amassés aux abribus à attendre en vain le transport. Les conducteurs de taximoto en ville ont profité de l’occasion pour doubler le prix de course, obligeant ainsi plusieurs habitants a faire le pied jusqu’à leurs destinations respectives.

Pour certains conducteurs, la mesure est inopportune car « le maire allait commencer par repeindre les bus de la SPT (Société provinciale de Transport) étant donné que leurs engins ne sont pas du gouvernement », indiquait un chauffeur qui voulait travailler mais qui a dû séché après avoir été mis au courant de la décision prise par ses collègues.

Les chauffeurs réunis au sein de l’association des chauffeurs du Congo section du Nord-Kivu, en ville de Goma, se sont réunis le matin de ce lundi au terminus Katindo afin de discuter de la suite de leur mouvement de protestation, indiquent nos sources.

Merveilles Kiro

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU