l'info en continu

Nord-Kivu : L’armée a pris des dispositions pour étouffer « toute tentative d’attaques des résidus M23 » à Ruthuru

- Publicité-

Le Ministre de la Défense Nationale et Anciens Combattants, Gilbert Kabanda, a révélé, au dernier conseil des ministres tenu vendredi 07 janvier 2022 par visioconférence, que le gouvernement congolais qui tient à atteindre son objectif celui de la restauration de l’autorité de l’État sur toute l’étendue du pays, a pris des dispositions pour étouffer les rebelles du M23 dans le territoire de Ruthuru, au Nord-Kivu.

Ces dispositifs sécuritaires sont entrepris par les autorités du pays après avoir déploré, vers la fin de l’année dernière, plusieurs cas d’attaques attribuées au mouvement armé irrégulier du 23 Mars (M23), écrasé en 2012 par les forces armées de la RDC sous le commandement du général de brigade à titre posthume, le feu colonel Mamadou Ndala.

- Publicité-

« Dans le territoire de Ruthsuru, des dispositions sont prises pour étouffer toute tentative d’attaque des groupes armés particulièrement les résidus du M23 et d’autres groupes complices. Le Ministère de la Défense Nationale reste déterminé à atteindre les objectifs fixés par le Gouvernement, à savoir : la restauration de l’autorité de l’Etat sur toute l’étendue du territoire nationale », a-t-on lu dans le compte-rendu de cette réunion des ministres.

Dans cette même occasion, Gilbert Kabanda a présenté la situation sécuritaire du pays qui, selon lui, demeure globalement sous contrôle des Forces de défense et de sécurité.

Il a indiqué que, poursuit le compte-rendu, dans la première et la deuxième zone de défense, la situation est stable. Excepté dans le Tanganyika où il a été signalé l’activisme des miliciens Twa du groupe Hapa Na Pale. « Cette situation est suivie de très près par les
Forces Armées de la République Démocratique du Congo », a ajouté le ministre de la Défense Nationale.

Cependant, concernant la troisième zone de défense, les opérations conjointes des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et des Forces de Défense du Peuple Ougandais (UPDF), se poursuivent. La mutualisation de ces
forces qui a notamment conduit à l’occupation du Quartier Général des terroristes à Kambi Ya Jua.

« Des opérations ciblées sur d’autres bastions se poursuivent », a souligné le gouvernement congolais.

Par ailleurs, les autorités notent que dans le secteur opérationnel Sukola I Grand Nord, les terroristes ADF/MTM et leurs supplétifs, en représailles aux opérations, font usage des bombes artisanales pour terroriser les populations. « Les dispositions sont prises par l’Armée pour le renforcement des testeurs des métaux et des effectifs pour prévenir toute forme de menace terroriste », a rassuré le ministre Gilbert Kabanda.

Serge SINDANI

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU