l'info en continu

RDC : L’UDPS/Matadi dénonce les prix élevés des chinchards importés de Namibie

- Publicité-

Plusieurs militants se réclamant de l’UDPS/Matadi dénoncent les modalités et les prix auxquels se vendent les chinchards importés par le gouvernement congolais de la Namibie.

Avec des calicots et drapeau du Parti, ces militants avec leur Président sectionnaire ont manifesté, le jeudi 6 janvier dans l’après-midi, devant la chambre froide Ledya qui, du reste, est le seul point de vente de ces chinchards au Kongo-central.

- Publicité-

Ces manifestants dénoncent un écart de prix entre ces chinchards et ceux vendus chez les opérateurs économiques qui est de 4000 francs congolais, soit 2 dollars américains. À les en croire, ce montant ne correspond pas à la promesse que le Président de la République, Félix Tshisekedi a faite à la population par rapport à l’amélioration du social.

De ce fait, ils pointent du doigt le chef de division provinciale de l’économie qui, d’après eux, ferait preuve de favoritisme en vendant ces chinchards aux politiciens à des prix élevés au détriment de la population, à qui ces poissons sont destinés en priorité. Ils disent que la population ne gagne rien avec cette façon de faire.

D’après la radio onusienne, ces militants de l’UDPS/Matadi ont fustigé également les modalités de vente, qui ne consistent qu’à vendre aux grossistes, capables d’acheter à partir de cent cartons.

Face à cette manifestation, les vendeuses en détail disent ne pas parvenir à se procurer ne serait-ce que de dix cartons de chinchards.

Indexé par les militants de l’UDPS/Matadi, le Chef de division provinciale de l’économie, Corneille Mukini, révèle que les prix ainsi que les modalités de vente de ces poissons émanent de sa hiérarchie à Kinshasa.

Christian Okende

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU