l'info en continu

Développement à la base : Mboso dépêche l’un de ses collaborateurs pour sensibiliser les chefs des quartiers de Kimbanseke

- Publicité-

Le Président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso N’kodia empêché, a dépêché, le mercredi 5 janvier 2022, le Coordonnateur de la cellule de communication de la Chambre Basse du Parlement, Blanchard Dikambi dans la commune de Kimbanseke pour s’entretenir avec tous les chefs des quartiers et des rues dans le cadre des actions sur terrain initié par Mboso comme le recommande Félix Tshisekedi.

Ces actions sur terrain s’inscrivent dans la ligne droite de la vision du Chef de l’État, Félix Tshisekedi pour le développement de la République Démocratique du Congo, en commençant par la Base en l’occurrence nos quartiers.

- Publicité-

Pour ce faire, près de 50 chefs des quartiers et des rues de Kimbanseke se sont rassemblés sous la coordination du Chef Kibambi Fula Ngenge autour de l’envoyé spécial de Christophe Mboso N’kodia au bureau du quartier Ngiesi.

Prenant la parole, le Coordonnateur des chefs des quartiers et des rues de ce coin de Kinshasa a eu des mots justes pour que tous les désidératas des quartiers de la Commune de Kimbanseke soient soumis aux autorités du pays.

«Il s’agit de la visite du coordinateur de la cellule de l’Assemblée nationale et son équipe qui sont venus au nom du Président Mboso N’kodia pour s’entretenir avec nous et recueillir nos désidératas afin de les soumettre aux autorités. En fait, nous n’avons rien vendu et nous ne nous devons pas attendre à recevoir un quelconque cadeau, mais nous devons lui présenter nos doléances afin qu’il soit notre interprète auprès du Président de l’Assemblée», a-t-il fait.

Le secrétaire du quartier Ngiesi, Blaise Mwasiala au nom du Chef de quartier Silu André empêché, a démontré des difficultés qui gangrènent et les limites géographiques de son entité.

«Ngiesi un des 46 quartiers de la commune de Kimbanseke, créé en 2005, enclavé et déshérité. Cette entité manque tout : pas de voies d’accès, pas d’électricité, d’eau potable (…) Bref, pas d’infrastructures de base. Le quartier fait face à une insécurité grandissante, notamment avec le phénomène Kuluna. Aussi la population demande-t-elle dans l’immédiat l’installation d’un sous-commission de police dans le quartier», a-t-il déclaré.

De ce fait, Blanchard Dikambi les appelle au respect des institutions du pays.

«En tant que communicateur, je suis venu pour nouer un premier contact avec vous, la notabilité du quartier Ngiesi. Ensuite, je viens vous rappeler le respect des institutions de la République : Le Président de la République, Parlement, Gouvernement de la République ainsi que l’autorité à la base (locale), comme Chef de la rue. Le respect de l’autorité amène le développement car toute autorité vient de Dieu. Nous avons vécu la réalité sur terrain, et nous allons interpeller les autorités sur les vrais problèmes de ce quartier. Allô Peuple une magazine qui offre une tribune pour vendre l’image du quartier», a-t-il laissé entendre.

Signalons qu’à travers l’appel téléphonique, le Président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso a parlé avec les chefs des quartiers et des rues et les remercié pour avoir répondu son meeting populaire au Terrain municipal de Masina. Mboso N’kodia les a promis une rencontre avant le 20 janvier 2022.

Christian Okende

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU