l'info en continu

RDC/Nord-Kivu : En attente d’un convoi militaire pour être escortés, plus de 300 véhicules bloqués à Oicha

- Publicité-

Les casque-bleus de la MONUSCO et des militaires FARDC organisent, depuis un temps, des escortes des convois à partir de Komanda jusqu’à Luna, à la limite avec le territoire de Beni au Nord-Kivu.

Selon des sources sécuritaires, l’objectif est d’assurer la sécurité de dizaine des véhicules, qui font des navettes presque chaque jour sur ce tronçon, et des personnes qui s’y trouvent contre des attaques des rebelles des ADF, ces derniers sont très actifs sur cet axe routier, considéré comme une zone à haut risque.

- Publicité-

Une décision saluée par des chauffeurs qui empruntent cet axe routier Komanda-Luna (Ituri) sur la route nationale numéro 4. Cependant, ils dénoncent que depuis trois semaines, plus de trois cents véhicules à destination de l’Ituri et de la Tshopo sont bloqués à Oicha (Nord-Kivu) en attente d’un convoi militaire pour être escortés.

D’après Jackson Nzibe, responsable d’une agence de voyage à Butembo qui rapporte l’information à la radio Onusienne, révèle que deux chauffeurs qui ont franchi la barrière sans autorisation lundi 3 décembre ont été arrêtés. Il appelle les autorités militaires du Nord-Kivu à débloquer cette situation.

« La difficulté que nous avons, c’est le blocage de nos véhicules au niveau de Oicha et Eringeti depuis trois semaines. Certains chauffeurs qui ont dénoncé le fait ont été arrêtés. Nous ne comprenons donc pas pourquoi les véhicules sont bloqués longtemps à ce niveau », indique Jackson Naine.

« Quand on veut réclamer, ils nous mettent au cachot », s’est-il indigné en expliquant que le convoi vient régulièrement au départ de Komanda, mais arrivé à Luna, il n’y a aucun véhicule, tous sont bloqués très loin à Eringeti et Oicha.

« L’escorte militaire est donc obligée de retourner à Komanda seule, sans convois de véhicules. Entre-temps, nos chauffeurs, passagers et marchandises trainent et galèrent à Oicha. Nous demandons donc aux autorités de nous aider à décanter cette situation. Nous avons à ce niveau 173 voitures et 127 camions », poursuit-il.

Le colonel Ehuta Omeonga, administrateur du territoire de Beni, affirme que c’est sur ordre de la hiérarchie que tous les véhicules en attente de convoi ont été retournés à Oicha, à cause de la fragilité de la situation sécuritaire à Luna. Cependant, à cause de l’état délabré du tronçon Luna – Komanda, ils sont obligés d’aligner seulement un petit nombre des véhicules dans chaque convoi, en vue de mieux les sécuriser contre les attaques des ADF.

Dominique Malala

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU